Publicité

Paris : contre la loi immigration, des lycées bloqués et une manifestation de jeunes

X
X

PARIS - Alors que plus de 300 élus de gauche et écologistes appellent à manifester dimanche pour réclamer l’abandon de la loi immigration, des lycéens se sont échauffés ce vendredi 19 janvier.

À Paris, une centaine d’entre eux ont manifesté, au départ de place de la Nation, pour protester contre la récente loi controversée du gouvernement.

Ce rassemblement non déclaré a été émaillé d’une vingtaine de dégradations selon la police (tags, vitrines cassées), et une personne a été interpellée.

La manifestation a ensuite été dispersée par une intervention des forces de l’ordre.

Plus tôt, dans la matinée, des lycéens et étudiants avaient bloqué temporairement l’entrée de quelques établissements scolaires parisiens.

Selon le rectorat de Paris, des blocages filtrants ont eu lieu dans cinq lycées de la capitale : Hélène-Boucher et Maurice-Ravel (20e arrondissement), Voltaire (11e), Victor-Hugo et Simone-Weil (3e).

400 lycéens rassemblés au lycée Hélène-Boucher

Au lycée Hélène-Boucher, 400 lycéens se sont rassemblés selon la préfecture de police de Paris pour bloquer l’entrée de leur établissement avec des poubelles, brandissant des pancartes telles que « Contre la loi immigration » ou « Loi immigration : portes ouvertes à l’extrême droite ».

Même situation au lycée Maurice Ravel, à proximité, où des élèves avaient accroché des banderoles « OQTF pour Darmanin » (OQTF : Obligation de quitter le territoire français, NDLR) ou encore « Liberté, égalité, même sans papiers ».

« C’est une loi qui vise la préférence nationale, loi abominable », a témoigné auprès de l’AFP Coline, 16 ans, élève à Hélène-Boucher. « On est là pour montrer que la jeunesse ne supporte pas cette loi ».

« Ça fait longtemps que je suis sur des luttes de migrants, ça fait cinq ans que je milite. Ce qui est en train de se jouer, c’est la “fascisation” de la société », a renchéri Zara, 23 ans, étudiant en philosophie à Paris 8.

À voir également sur Le HuffPost :

Immigration : Josiane Balasko et Bruno Solo appellent dans « C à vous » à manifester contre une « loi presque illégitime »

Loi immigration : la caution pour les étudiants étrangers est un « symbole négatif », estime Retailleau