Paris : les chiffres de la délinquance par arrondissement révélés

Le préfet Didier Lallement transmet précisément les données à chaque élu.
Le préfet Didier Lallement transmet précisément les données à chaque élu.

Des arrondissements de Paris plus violents que d?autres, certes. Mais tout dépend du délit. Ce vendredi, nos confrères du Figaro publient et analysent les chiffres de la délinquance à Paris, arrondissement par arrondissement. Cela, notamment, grâce au travail de Didier Lallement, préfet de police de Paris, qui avait promis aux élus transparence et précision sur les questions de délinquance. Chaque trimestre, le préfet transmet aux élus d?arrondissement et la mairie de Paris une fiche sur « les indicateurs de la délinquance ».

Le quotidien a collecté les données de chaque arrondissement sur les six premiers mois de l?année 2021, les agressions, cambriolages, braquages, vols, etc. En ressort notamment que le très chic 8e arrondissement, celui des Champs-Élysées, est l?arrondissement dans lequel sont déclarées le plus grand nombre de violences conjugales (en nombre de cas par habitant). En moyenne, 65 affaires sont recensées par mois. C?est deux fois moins que dans le 18e, mais sa population est cinq fois plus nombreuse.

Des taux d?élucidation en augmentation au centre de Paris

C?est dans le 10e arrondissement que sont recensées le plus grand nombre de violences sexuelles (21 affaires par mois en moyenne), ainsi que les vols de voitures (34 plaintes par mois). Paris Centre, qui regroupe les quatre premiers arrondissements, est celui où les cambriolages sont les plus fréquents (125 par mois), tandis que le 16e connaît un fort taux de vols à la tire. Le 15e arrond [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles