Publicité

Parcoursup : le gouvernement promet de réduire le stress pour les 917.000 candidats

Sur Parcoursup, la phase de finalisation des dossiers et de confirmation des vœux s’est terminée le 6 avril. 917.000 candidats ont confirmé au moins un vœu.

A l’approche des premières réponses sur la plateforme d’admission post-bac Parcoursup le 1er juin, le ministère a annoncé mardi que 917.000 candidats ont confirmé au moins un vœu, et assuré que les délais de réponse seraient réduits cette année.

La phase de finalisation des dossiers et de confirmation des vœux s’est terminée le 6 avril. Les lycéens et étudiants en réorientation devaient confirmer au moins un vœu.

Dans un communiqué commun, les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont annoncé que « 917.000 candidats ont confirmé au moins un vœu d’orientation dans l’enseignement supérieur, soit une baisse par rapport à l’année dernière (- 2%) ».

Réorientations en « forte baisse »

Parmi eux, on retrouve 629.000 lycéens (préparant le baccalauréat français et scolarisés en France et à l’étranger), 163.000 étudiants qui souhaitent se réorienter en première année, 87.000 candidats avec un projet de reprise d’études et 34.500 candidats (lycéens et étudiants) qui suivent une scolarité non française à l’étranger.

Les candidats ont effectué leur choix parmi 21.000 formations reconnues par l’État. Chaque candidat pouvait formuler dix vœux, sans avoir à les classer, et renseigner des sous-vœux en fonction des formations.

Les ministères soulignent que cette année, les réorientations sont en « forte baisse, de 12,1% ».

« Réduire sentiment d’attente et le stress »

Au total, les candidats ont confirmé près de 11,8 millions de vœux et sous-vœux, en augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente, « principalement » le fait de lycéens, précise-t-on.

Les deux ministères promettent par ailleurs de « réduire le sentiment d’attente des candidats et le stress ».

« Dans la continuité des améliorations apportées cette année pour répondre aux attentes exprimées par les candidats et aux recommandations du Comité éthique et scientifique de Parcoursup, des évolutions vont être mises en place dans le cadre de la phase d’admission principale », est-il écrit.

Ainsi, de « nouveaux délais permettront de démarrer la phase d’admission plus vite et de générer des propositions à plus de candidats, plus tôt », assure-t-on.

« Entre le 30 juin et le 3 juillet, les candidats qui ont toujours des vœux en attente devront les classer par ordre de préférence. Cet ordre de priorité sera pris en compte par la plateforme notamment pour l’envoi des dernières propositions à la fin de la phase d’admission ».

Autre changement par rapport au calendrier initial : la phase d’admission « se terminera le 7 juillet au lieu du 13 juillet », permettant ainsi de « laisser davantage de temps aux lycéens et aux familles pour préparer leur rentrée (inscription administrative, recherche d’un éventuel logement) ».

À voir également sur Le HuffPost :

Les notes du bac 2023 arrivent avec celles des épreuves de spécialité

À Paris, devant Assas bloquée contre la réforme des retraites : deux trottoirs, deux ambiances

VIDÉO - Tout savoir sur Parcoursup