Publicité

Vous prenez régulièrement du paracétamol ? Cela pourrait être dangereux pour votre santé

Si vous prenez régulièrement du paracétamol, veillez à le faire en toute connaissance de cause. Un médecin a tenu à rappeler les risques peu connus de cet analgésique courant, qui peut soulager les courbatures et les douleurs.

Close up showing a woman's hand, ready to take medicine with a glass of water, having taken the pills out of the blister pack.

Lorsque nous ne nous sentons pas dans notre assiette, nous avons tendance à nous tourner vers le paracétamol, la solution de facilité. Mais à en croire le Dr Semiya Aziz, dont les propos ont été relayés par le Mirror, il s’agirait d’une fausse bonne idée.

Bien que cette petite pilule ait la particularité de soulager les douleurs, elle pourrait également être néfaste à l’organisme en occasionnant de l’hypertension artérielle. "Ce que suggèrent toutes les études, c'est que, oui, vous pouvez prendre du paracétamol pendant de courtes périodes, mais si vous en prenez à long terme, parlez-en à votre médecin traitant. Parce que l'hypertension artérielle peut entraîner un risque accru de maladies cardiovasculaires, de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux", a-t-elle déclaré.

À noter que l'un des risques les mieux documentés liés à l'utilisation à long terme du paracétamol est l'atteinte hépatique ou l'hépatotoxicité et ce, car le paracétamol est métabolisé par le foie. Concrètement, une utilisation excessive peut submerger la capacité du foie à traiter le médicament en toute sécurité, ce qui peut entraîner des lésions hépatiques. Ce risque est évidemment plus important si une dose plus élevée est prise. Il est important de souligner que la mauvaise utilisation du paracétamol est la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, il faut prendre le paracétamol uniquement pendant les repas car pris entre les repas, il peut provoquer la destruction fulgurante du foie"

Des dommages causés aux reins

Une utilisation à long terme du paracétamol peut également être à l’origine de dommages causés aux reins. Des liens ont été établis entre une utilisation à long terme de paracétamol et un risque accru de lésions aux reins ou de dysfonctionnement rénal.

À LIRE AUSSI >> Comment fonctionne le paracétamol ?

Pour ne courir aucun risque, l’ANSM recommande donc, pour les adultes, de commencer par 500 mg, à renouveler si besoin au bout de 4h. En cas de douleurs ou de fièvre plus intenses, vous pouvez débuter par la prise de 1 gramme en laissant un intervalle de 6h entre 2 prises.

Avec 500 millions de doses vendues en France chaque année, le paracétamol représente l'antalgique le plus consommé en Hexagone.

VIDÉO - Des médicaments antidiabétiques en rupture de stock, les patients tirent la sonnette d'alarme