Publicité

Papyrus d'Herculanum, glaces interstellaires et polluants de l'air : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 7 février 2024 : des centaines de mots déchiffrés sur un papyrus d'Herculanum, les glaces interstellaires possibles origine de la vie, de nouveaux polluants de l'air pris en compte par l'Europe.

L'actu des sciences du 7 février 2024, c'est :

En archéologie : Historique : des centaines de mots enfin déchiffrés dans l'un des papyrus d'Herculanum.

  • Dans le cadre du "Vesuvius challenge", en octobre 2023, le mot "pourpre" était décrypté, aujourd'hui, c'est plus d'une centaine de mots qui le sont.

  • Le passage mis au jour laisse entendre qu’il s’agirait d’une œuvre philosophique inconnue qui traite des sens et du plaisir.

  • Le rouleau a été "déroulé" numériquement grâce à la tomodensitométrie à rayons X, permettant de différencier l'encre du parchemin.


En espace : La vie trouve-t-elle son origine dans les glaces interstellaires ?

  • L'acide carbamique, potentiel précurseur à la vie, se forme à une température de -211°C, des conditions que l'on trouve dans les glaces interstellaires.

  • Avant que naisse le système solaire, à des températures incroyablement basses, l'ammoniac et le CO2 de ces nuages de gaz réagirent pour former l'acide carbamique.

  • Lorsque les premières étoiles se sont formées, la température est montée à 7°C, température à laquelle l'acide carbamique reste stable selon les chercheurs.


En nature et environnement : Lutte contre la pollution de l'air : de nouveaux polluants pris en compte par l'Europe.

  • En France, entre 2016 et 2019, ce sont 40.000 personnes de plus de 30 ans qui sont décédées chaque année d’avoir respiré des particules fines de moins de dix microns, les PM10.

  • Entre 2000 et 2022, on constate en France une baisse des concentrations moyennes des oxydes d’azote, des PM10, et des PM2,5, et de près de 80% pour le dioxyde de soufre.

  • Cependant, on observe une augmentation de la concentration en ozone troposphérique dans la moitié des stations de mesures.


En animaux : Les chèvres perçoivent les changements d’émotion dans la voix des humains.

  • Une récente étude témoigne de la réceptivité des chèvres à la voix humaine et en particulier de leur capacité à détecter les changements d’humeur.

  • L’équipe de scientifiques a analysé le comportement de 27 c[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi