Publicité

Le pape demande la libération de six religieuses enlevées en Haïti

Le pape François a appelé ce dimanche à la libération d'un groupe de huit personnes, dont six religieuses, enlevées en Haïti, dont la capitale Port-au-Prince est toujours la proie de gangs violents.

8 personnes, dont 6 religieuses de la Congrégation des Sœurs de Sainte Anne, ont été enlevées vendredi dernier par des individus armés, alors qu'elles circulaient en autobus. Il n'a, pour l'instant, pas été fait état d'une demande de rançon de la part des ravisseurs.

Depuis plusieurs semaines, les enlèvements, tant d'inconnus que de personnalités, se multiplient en Haïti. Ces crimes sont perpétrés à la faveur d’une profonde crise économique, sécuritaire et politique, dans laquelle est plongé le pays, reconnu comme le plus pauvre du continent américain.

La semaine dernière, un médecin et un juge de paix ont été enlevés avant d'être relâchés après versement de rançons.

Le fils d'un autre médecin responsable d'importants centres de santé, emporté par des ravisseurs fin novembre, est lui encore en captivité malgré le versement de plusieurs rançons et des manifestations de soutien.

Ces enlèvements interviennent en même temps qu'une intensification à Port-au-Prince d'attaques meurtrières des gangs, qui contrôlent une grande partie de la capitale.