Une panne géante en Suisse ferme les aéroports et l'espace aérien

L'aéroport de Zurich, photographié ici en 2017, est fermé suite à une panne technique qui paralyse le ciel suisse. (Photo: Frank Bienewald via Getty Images)
L'aéroport de Zurich, photographié ici en 2017, est fermé suite à une panne technique qui paralyse le ciel suisse. (Photo: Frank Bienewald via Getty Images)

L'aéroport de Zurich, photographié ici en 2017, est fermé suite à une panne technique qui paralyse le ciel suisse. (Photo: Frank Bienewald via Getty Images)

TRANSPORTS - Une panne informatique géante. Voilà ce qui perturbe le secteur des transports aériens ce mercredi 15 juin en Suisse.

“Une panne technique s’est produite chez Skyguide, le service suisse de contrôle du trafic aérien, aux premières heures de la matinée, raison pour laquelle l’espace aérien suisse a été fermé au trafic pour des raisons de sécurité”, peut-on lire dans un communiqué publié par Skyguide. Ce texte ne précise pas les raisons de cette panne.

MISE À JOUR

Quelques minutes après que l’aéroport de Genève a annoncé la reprise progressive du trafic, Skyguide a annoncé la réouverture de l’espace aérien suisse.

Cette fermeture de l’espace aérien annoncé après que le trafic a été interrompu dans les principaux aéroports du pays se poursuivra jusqu’à nouvel ordre. À Genève, les atterrissages et décollages sont par exemple suspendus jusqu’à 11 heures, au moins.

En conséquence, les vols internationaux ont été déroutés. Certains, précise l’agence ATS-Keystone, vers l’aéroport dans le nord de l’Italie. D’autres vers les aéroports allemands de Francfort et Munich.

À voir également sur Le HuffPost: Voici le bilan carbone du jet privé de Bernard Arnault (mais ce n’est pas le pire)

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles