Pandémie. La variante du nouveau coronavirus détectée en France et au Japon

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

La variante du virus responsable du Covid-19, apparue au Royaume-Uni et soupçonnée d’être plus contagieuse que la souche d’origine, a été détectée pour la première fois en France et au Japon. Les États-Unis ont à leur tour imposé des restrictions aux voyageurs en provenance du Royaume-Uni.

Le premier cas français de contamination par la variante du nouveau coronavirus a été signalé à Tours, chez un homme “rentré de Londres le 19 décembre”, rapporte The Guardian.

“Le dépistage effectué sur le patient à l’hôpital, le 21 décembre, a montré qu’il avait contracté la variante du virus, connue sous le nom de VOC 202012/01”, ajoute le quotidien britannique. “Le ministre français de la Santé a précisé qu’il était asymptomatique et qu’il était actuellement en quarantaine”.

Au Japon, les autorités sanitaires ont annoncé vendredi soir que “cinq personnes en provenance du Royaume-Uni avaient été testées positives à la nouvelle variante du coronavirus” lors de dépistages dans deux aéroports du pays, selon la NHK.

L’âge des patients varie de “moins de 10 ans à plus de 60 ans”, et “quatre d’entre eux sont asymptomatiques, tandis que le cinquième souffre de fatigue”, précise la radiotélévision publique japonaise.

Le directeur général de l’Institut national japonais des maladies infectieuses, Wakita Takaji, a estimé que la nouvelle souche “ne s’était probablement pas propagée dans le pays, car elle avait été dépistée lors de contrôles de quarantaines aux aéroports”, ajoute la NHK.

Plusieurs cas à travers le monde

The Independent n’est pas aussi optimiste et rappelle que la variante est déjà liée à plusieurs cas dans “de nombreux pays à travers le monde, comme le Danemark, Singapour, l’Australie, l’Italie et l’Islande”.

Le quotidien

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :