Pandémie. En Suède, pour enrayer l’épidémie de Covid-19, les SMS ne suffisent pas

Dagens Nyheter (Stockholm)
·2 min de lecture

Face à un taux élevé de contaminations, la Suède a choisi d’envoyer un SMS à 22 millions de téléphones portables, rappelant les règles à suivre pour endiguer la propagation du coronavirus. Une mesure critiquée pour sa mollesse par la presse suédoise, alors qu’en parallèle une commission d’évaluation dénonce des manquements de l’exécutif dans la gestion de la pandémie.

“Information des autorités : suivez les nouveaux conseils plus stricts pour arrêter la propagation du Covid-19. Retrouvez davantage d’informations sur le site web Krisinformation [“information de crise”].”

Ce message, envoyé lundi 14 décembre par l’Agence de la protection civile (MSB) à 22 millions de téléphones portables suédois, suscite le débat dans le royaume.

La Suède, qui n’a pas confiné sa population depuis le début de la pandémie de Covid-19, a formulé de nouvelles recommandations contraignantes, lundi 14 décembre, pour faire face à la propagation du coronavirus sur son territoire.

Les nouvelles recommandations renforcées font, comme précédemment, appel à la responsabilité individuelle de chaque Suédois. Ainsi, chacun doit continuer à réduire ses contacts sociaux, rester à la maison en cas de symptômes, respecter la distanciation physique, se laver les mains régulièrement et privilégier le télétravail aussi souvent que possible.

Un SMS ne suffit pas

Mais dans un édito, le quotidien suédois Dagens Nyheter estime qu’il faudrait faire bien plus qu’envoyer un simple SMS. Le journal prend l’exemple de l’Allemagne, qui vient de reconfiner son pays pour au moins trois semaines à partir du mercredi 16 décembre. Or, l’Allemagne compte 335 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants, alors qu’en Suède, le chiffre s’élève à 739.

Selon les prévisions de l’Agence de santé publique, la courbe de l’épidémie

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :