Pandémie. Omicron : face au nouveau variant, Israël ferme ses frontières aux étrangers

·1 min de lecture

Alors que les cas confirmés de ce variant du SARS-CoV-2 se multiplient en Europe, le gouvernement israélien a décidé d’interdire l’entrée des ressortissants étrangers sur son territoire à partir de ce dimanche soir 28 novembre. De nouvelles restrictions seront également imposées aux Israéliens de retour dans le pays.

Après la confirmation sur son territoire d’un cas d’Omicron, le nouveau variant du Covid-19 découvert en Afrique du Sud, Israël a décidé “d’interdire l’entrée des non-résidents” dans le pays, rapporte le quotidien Ha’Aretz.

La mesure, qui émane du cabinet interministériel en charge de la lutte contre le Covid-19, devrait être effective à partir de dimanche soir, pour une durée de quinze jours. Elle s’accompagne de “mesures plus strictes pour les Israéliens de retour de l’étranger”, poursuit le journal. Tous les citoyens revenant dans le pays devront observer une quarantaine de trois jours, quel que soit leur statut vaccinal. En plus du test PCR à l’arrivée, qui était déjà de rigueur, ils devront se soumettre à un nouveau test au bout de 72 heures. La quarantaine pourra être levée si les deux tests sont négatifs”.

À lire aussi: Pandémie. Omicron : des cas recensés dans plusieurs pays d’Europe

L’annonce d’Israël intervient quelques heures avant le début de la fête juive de Hnaouka, dont les célébrations doivent se dérouler pendant huit jours. Les rassemblements resteront autorisés, mais la jauge pour laquelle sera exigé un pass sanitaire va passer de 100 à 50 personnes.

Après la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie, la République Tchèque avait confirmé, samedi soir 27 novembre, la présence sur son territoire du variant B.1.1.529 du SARS-

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles