Pandémie. Covid-19 : le Royaume-Uni envisage de retarder la fin du confinement

·1 min de lecture

Le variant indien va-t-il faire dérailler le calendrier du déconfinement au Royaume-Uni ? La décision n’est pas encore prise mais la brusque remontée de la courbe des infections, confirmée ce week-end, met la pression sur le gouvernement de Boris Johnson.

“La levée programmée des restrictions liées au coronavirus est menacée”, se lamente ITV. Selon des indiscrétions officielles, “un report de deux semaines est envisagé par le gouvernement”, précise samedi la chaîne britannique.

Le 21 juin, début officiel de l’été, devait également marquer pour les Britanniques la fin des restrictions – comme le port du masque ou la distanciation sociale. Finalement, il leur faudra peut-être attendre le 5 juillet, et les masques pourraient rester obligatoires plusieurs semaines encore après cette date.

Un haut fonctionnaire étroitement impliqué dans la gestion du coronavirus a expliqué au Financial Times que “diverses options étaient sur la table, parmi lesquelles un report de la quatrième et dernière phase du déconfinement, et des aménagements dans les mesures” de protection.

Mais un proche du Premier ministre Boris Johnson – qui affirmait encore en début de semaine que “rien” ne pouvait perturber le calendrier prévu – a assuré au quotidien économique que la décision n’avait pas encore été prise. “Pour l’instant, rien dans les chiffres ne nous pousse à changer nos plans”, a-t-il dit.

Remontée des infections

Les scientifiques du groupe Independent SAGE, qui conseille le gouvernement dans sa gestion du coronavirus, ne sont pas de cet avis, et ont envoyé une lettre à M. Johnson l’exhortant à ne pas rouvrir le Royaume-Uni trop vite, rapporte The Independent.

“Nous avons

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles