Pandémie. Coronavirus : New York appelle à l’aide en se préparant au pire

Courrier international (Paris)
1 / 2

Pandémie. Coronavirus : New York appelle à l’aide en se préparant au pire

L’État de New York, épicentre de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis, a appelé à l’aide les personnels de santé de tout le pays, pour affronter le pic de contamination à venir, auquel les autorités admettent ne pas être préparées.

“Samedi a apporté son lot de chiffres alarmants pour (l’État de) New York, qui a enregistré 630 morts dus au Covid-19 depuis vendredi”, rapporte NPR. C’est le bilan quotidien le plus lourd jamais enregistré par l’État, qui déplore à ce jour 3 565 décès, pour plus de 113 000 cas. À l’échelle du pays, les seuils de 300 000 cas et 8 000 morts ont également été largement franchis samedi.

“New York continue à supplanter les autres États”, même si le New Jersey voisin “fait état d’une éruption de cas alarmante”, précise la radio publique.

Lors d’une conférence de presse, Andrew Cuomo, gouverneur de l’État de New York, a averti qu’il faudrait encore “plusieurs jours avant d’atteindre le pic de contaminations”, et que son État “n’était pas prêt” à y faire face, selon le New York Times.

Comme de nombreux autres États américains, New York manque de matériel et de personnel médical pour gérer l’afflux de malades, et pointe du doigt l’incurie du gouvernement fédéral et du président Donald Trump dans la gestion et la répartition des ressources.

Mais d’autres pays et États tendent la main à la mégapole de la côte est.

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international