Publicité

Palestiniens en sous-vêtements, les yeux bandés : les images choc diffusées en Israël

Les images ont fait le tour du monde et ont suscité de vives polémiques sur les réseaux sociaux. Les chaînes de télévision israéliennes ont diffusé ce jeudi 7 décembre des vidéos montrant des dizaines de Palestiniens en sous-vêtements, les yeux bandés, sous la garde de soldats israéliens dans la bande de Gaza

Parmi les hommes arrêtés, des témoins, journalistes et proches ont reconnu le reporter Diaa Al-Kahlout, correspondant à Gaza du média The New Arab. Ce site d’information basé à Londres a indiqué « que l’occupation israélienne a arrêté des dizaines de Gazaouis, dont le correspondant de The New Arab dans la bande de Gaza », sur X (ex-Twitter).

« Fouillés et humiliés »

Un article paru dans la publication anglophone de The New Arab précise que leur journaliste fait partie « des dizaines d’habitants de Gaza arrêtés par l’armée israélienne à Gaza et (qui) ont été forcés à se déshabiller ». Puis, ils ont été « fouillés et humiliés avant d’être emmenés vers un lieu inconnu », selon des témoins oculaires, ajoute le site.

À lire aussi « On s’est senti abandonnés » : la colère d’ex-otages du Hamas face à Netanyahou

Ramy Abdu, président de l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’Homme, une ONG basée à Genève, a également affirmé avoir reconnu le journaliste ainsi que le directeur d’une école et un employé de l’ONU, toujours sur X.


Lire la suite sur ParisMatch