Paléontologie. Les requins ont failli disparaître il y a dix-neuf millions d’années

·1 min de lecture

Une nouvelle étude suggère qu’un événement d’extinction de masse a frappé les requins au début du miocène, entraînant une chute brutale du nombre d’individus et d’espèces.

Le film Les Dents de la mer a bien failli ne jamais exister. Une étude, parue ce vendredi 4 juin dans la revue scientifique Science et relayée par New Scientist, suggère que les requins, ces poissons cartilagineux apparus il y a plus de quatre cents millions d’années, ont subi un événement d’extinction massive il y a dix-neuf millions d’années.

Celui-ci aurait éradiqué près de 90 % des requins évoluant en haute mer, résume le site britannique. Soit plus du double du niveau d’extinction déjà vécue par ces animaux lors de la crise crétacé-paléogène – au cours de laquelle les dinosaures ont disparu de la surface du globe.

À lire aussi: Paléontologie. Le requin préhistorique mégalodon faisait 16 mètres

Ce pourcentage était connu depuis 2016, souligne le New York Times. Une analyse de denticules – des écailles composées en partie d’émail – de plusieurs espèces de poisson avait à l’époque permis de révéler que le nombre de denticules de requin avait chuté brutalement il y a dix-neuf millions d’années.

La question d’une éventuelle extinction demeurait toutefois. “Nous voulions savoir si les requins s’étaient éteints, ou s’ils étaient simplement devenus moins importants [par rapport aux autres espèces]”, explique Elizabeth Sibert, de l’université Yale, qui a mené les deux études.

Un recul brutal de la diversité

Son équipe a analysé 1 300

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles