Publicité

Pakistan : l’ex-Premier ministre Imran Khan arrêté au tribunal

L’ancien Premier ministre pakistanais Imran Khan a été arrêté ce mardi lors de sa comparution devant un tribunal d’Islamabad pour répondre d’accusations de corruption, a ce mardi 9 mai, a annoncé la police pakistanaise.

Ce dernier est visé par plusieurs dizaines d’affaires judiciaires depuis son éviction du pouvoir l’année dernière. Son arrestation intervient au lendemain de la mise en garde de l’armée contre « les allégations sans fondement », prononcées selon elle par l’ex-Premier ministre.

Lors d’un rassemblement organisé ce week-end à Lahore (est du pays), Imran Khan a de nouveau affirmé que le major-général Faisal Naseer, officier supérieur des services de renseignement, était impliqué dans sa tentative d’assassinat, début novembre 2022. L’ex-Premier ministre avait été blessé d’une balle dans la jambe.

Ses partisans invités à descendre dans la rue

Les responsables du parti d’Imran Khan, le Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI), ont exhorté leurs partisans à descendre dans la rue, mais la police a prévenu qu’un arrêté interdisant les rassemblements de plus de quatre personnes était en vigueur et qu’il serait strictement appliqué. 

Imran Khan reçoit des soins après avoir été légèrement blessé lors de son arrestation.
Imran Khan reçoit des soins après avoir été légèrement blessé lors de son arrestation. via REUTERS / © REUTERS

Les chaînes de télévision locales ont quant à elles montré des scènes de bousculades à l’extérieur du tribu...


Lire la suite sur ParisMatch