<p>Dans les archives de Match</p> - Kadhafi, les dernières heures d'un tyran

À l'occasion de la diffusion de notre podcast "Le jour où j'ai eu le cadavre de Kadhafi à mes pieds", redécouvrez le reportage d’Alfred de Montesquiou consacré aux dernières heures du tyran, publié dans Paris Match en 2011…

En 2011, Alfred de Montesquiou grand reporter à Paris Match est envoyé en Libye pour couvrir la chute du dictateur Mouammar Kadhafi. Dans le premier épisode de "Paris Match Stories", produit par Europe 1 Studio, il raconte le jour où il a vu le cadavre du Raïs à ses pieds et son enquête pour trouver qui l'a tué.

À l'occasion de la diffusion de notre podcast, redécouvrez le reportage d’Alfred de Montesquiou consacré aux dernières heures du tyran, publié dans Paris Match en 2011…

Paris Match n°3258, 27 octobre 2011

Kadhafi, mort d'un tyran

De notre envoyé spécial à Syrte et à Misrata Alfred de Montesquiou

Enfin ! Jeudi 20 octobre, huit mois après le début des émeutes et de leur répression à l’arme lourde, Syrte, la ville natale de Kadhafi, est tombé. C’était l’ultime bastion des loyalistes. Le dictateur s’y était réfugié avec ses fidèles à la fin août quand Tripoli, la capitale, était passé aux mains des « thuwars » (les combattants) qui avaient détruit son bunker. Il croyait encore en une contre-offensive qui l’aurait ramené au pouvoir. Muammar Kadhafi a été capturé alors qu’il tentait de fuir, puis il a été abattu. Nos reporters ont retrouvé les derniers complices du combat du « Guide » et les groupes de rebelles qui ont mis fin à sa cavale. Dimanche, le Conseil national de transition a proclamé la libération du pays. Un long cauchemar de quarante-deux ans s’achève. Il aura fait des milliers de victimes.

C’est seulement lorsque les balles de tirs directs se sont mises à frapper les murs de sa maison que ­Kadhafi a décidé de fuir. Jusqu’au bout, il voulait résister. Terré dans le « District 2 », au cœur de sa ville natale de Syrte dévastée par les bombardements, presque sans nourriture, avec très peu d’eau, le Guide(...)


Lire la suite sur Paris Match