Pôle emploi: une grève contre la «déshumanisation croissante»

Libération.fr
Une agence Pôle emploi dans le nord de la France.

L’intersyndicale SNU-FSU, FO, CGT a appelé à la grève ce lundi dans les agences Pôle emploi pour protester contre la numérisation des services. Après l'échec des négociations avec la direction, les syndicats ont annoncé une reconduction du mouvement mardi.

Hausse des salaires, limitation de la sous-traitance, augmentation du nombre de CDI… et surtout lutte contre «la déshumanisation». Parmi les nombreuses revendications de l’appel à la grève de ce lundi dans les agences Pôle emploi, la perte du contact humain était le principal leitmotiv. La mobilisation a été lancée par l'intersyndicale SNU-FSU, FO, CGT qui représente 47% des salariés. En cause, un plan de la direction intitulé «Projet stratégique 2020» qui prévoit, depuis 2015, le remplacement de 2 500 à 3 000 postes de conseillers dévolus à l’inscription et à l’indemnisation par un système informatique de déclaration en ligne. Les salariés concernés seraient progressivement mutés vers d’autres activités de l’agence.

Un passage vers le tout numérique qui fait craindre une perte du contact dans la relation entre chômeurs et conseillers. A terme, l’inscription au Pôle emploi se ferait via internet plutôt que dans les agences. «Le travail de milliers de collègues va être substitué par la machine et l’automatisation», met en garde le délégué syndical SNU-FSU Jean-Charles Steyger.

Fracture numérique

Les syndicats contestataires SNU-FSU, FO, CGT dénoncent dans un communiqué «la déshumanisation croissante» dans l’accueil des demandeurs d’emploi. De son côté, la direction de Pôle emploi assure que «leplan permettra aux gens de ne pas se déplacer inutilement tout en allouant les ressources humaines vers des activités à plus forte valeur ajoutée». En l’occurrence, dans «l’accompagnement et le suivi» des chômeurs. Or, si une partie des postes supprimés sera en effet transférée vers des activités de conseils en agence pour aider les demandeurs d'emploi dans leur parcours de recherche, une autre va être assignée à des (...) Lire la suite sur Liberation.fr

L’acquisition de Vauxhall met PSA face à l’incertitude du Brexit
Wall Street baisse, prudente avant l’emploi américain
La Bourse de Paris privilégie la prudence
En lâchant Opel, GM quitte l’Europe sur un échec commercial
L’immigration, une force plus que vive

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages