Licences de pêche : l'ambassadrice de France à Londres convoquée

·1 min de lecture
La situatione est tendue aussi dans la région de Boulogne-sur-Mer (Hauts-de-France), où des dizaines de pêcheurs n’ont pu accéder aux eaux britanniques depuis des mois. 
La situatione est tendue aussi dans la région de Boulogne-sur-Mer (Hauts-de-France), où des dizaines de pêcheurs n’ont pu accéder aux eaux britanniques depuis des mois.

Après l'annonce par la France de mesures de rétorsion contre le Royaume-Uni, la verbalisation de deux navires britanniques et des déclarations opiniâtres, Londres et Paris ont calmé le jeu ce jeudi 28 octobre. Au c?ur du conflit ? L'obtention de licences post-Brexit accordées aux pêcheurs français.

Le ministre britannique de l'Environnement, George Eustice, a ainsi appelé au « calme » et à la « désescalade », affirmant que la porte de son gouvernement « était toujours ouverte », tandis que le Premier ministre français Jean Castex s'est également dit « ouvert aux discussions », à condition que Londres « respecte ses engagements ». Mais Londres va convoquer l'ambassadrice de France. Soulignant que le Royaume-Uni juge les actions envisagées par la France « injustifiées », la cheffe de la diplomatie britannique Liz Truss a donné pour instruction à sa secrétaire d'Etat chargée de l'Europe, Wendy Morton, de « convoquer l'ambassadrice française », a annoncé un porte parole du gouvernement britannique dans un communiqué.

Un jour plus tôt, à l?issue du conseil des ministres, la France avait annoncé l?entrée en vigueur de plusieurs mesures de rétorsion à l?encontre des îles anglo-normandes dans le cadre de son bras de fer avec le Royaume-Uni sur les licences de pêche. Parmi ces mesures qui pourraient prendre effet à partir du 2 novembre prochain : l?interdiction de débarquement de produits britanniques sur les côtes françaises ou encore le renforcement des contrôles d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles