Les pêcheurs écossais renoncent à exporter dans l'UE pour cause de Brexit

par Kate Holton
·1 min de lecture
LES PÊCHEURS ÉCOSSAIS RENONCENT À EXPORTER DANS L'UE POUR CAUSE DE BREXIT

par Kate Holton

LONDRES (Reuters) - De nombreux pêcheurs écossais ont été contraints de suspendre leurs exportations vers l'Union européenne en raison des retards de plusieurs jours engendrés par les nouvelles réglementations en place depuis le Brexit le 1er janvier, déclarent les représentants de la profession.

"Nos clients se retirent", déplore Santiago Buesa, du négociant SB Fish. "Nous faisons des produits frais et nos clients attendent des produits frais, alors ils n'achètent plus. C'est une catastrophe."

Depuis la sortie du Royaume-Uni de l'UE, les certificats sanitaires et les déclarations aux douanes sont à nouveau obligatoires.

Des chefs d'entreprises estiment qu'une livraison qui prenait auparavant une journée prend désormais trois à quatre jours.

DFDS Scotland, le plus gros transporteur du secteur de la pêche en Ecosse, a annoncé jeudi soir, qu'à titre exceptionnel, il interrompait ses exportations jusqu'à lundi afin de corriger des problèmes liés aux nouvelles charges administratives.

Les organisations professionnelles expliquent que des erreurs dans les formulaires engendrent des retards de plusieurs heures, parfois une journée, au point d'entrée des produits sur le territoire français, à Boulogne-sur-mer notamment.

Fergus Ewing, ministre écossais de l'Economie rurale, a déclaré qu'il fallait trouver le juste équilibre entre la vitesse de distribution et le contrôle aux frontières.

"Il est très préférable que ces problèmes soient identifiés et résolus ici en Ecosse", a-t-il dit.

L'Ecosse fournit de nombreuses tables européennes en langoustines, coquilles Saint-Jacques, huîtres, homards et moules pêchés le long de sa côte Atlantique.

(version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)