Publicité

Pénis coupé et jambe gelée... Coup de filet retentissant dans un réseau qui fait froid dans le dos

Une affaire terrifiante. En Angleterre, Damien Byrnes et Jacob Crimi-Appleby ont été condamnés par la justice après que le dirigeant d’un site internet leur a fait une étonnante demande. Marius Gustavson, à la tête d’un réseau de vidéos d’amputations sur internet, a alors demandé au premier de lui couper le pénis et les testicules. Au second, il a demandé de lui geler la jambe. Fin 2016, la victime consentante envoie une requête étrange à ces deux Anglais : il souhaite se faire retirer les parties génitales au couteau de cuisine, en l’échange de 600 euros. Février 2017, il accède à sa demande. La vidéo de son ablation est même publiée sur son site internet. Jacob Crimi-Appleby indiquera avoir utilisé de la glace dans le but de geler la jambe de la victime. Une intervention réalisée en 2019. Puis, pendant huit heures, sa jambe a été coupée. « Gustavson utilise un fauteuil roulant depuis sa sortie de l'hôpital et a récolté 21.500 euros de prestations d'invalidité entre juillet 2019 et octobre 2021 », précise le média Vice. Un quatrième personnage fait son apparition. Nathaniel Arnold, un infirmier, a avoué avoir retiré le mamelon de Gustavson à l'été 2019. Il a plaidé coupable de vol : entre 2016 et 2022, il a dérobé des anesthésiques au Chelsea and Westminster Hospital où il travaillait.

Une affaire atroce d'amputation

Lors de leur procès, Damien Byrnes a été condamné à cinq ans de prison. Jacob Crimi-Appleby est (...)

Lire la suite sur Closer

"Elle aurait pleuré" : Jean Reno submergé par l'émotion en évoquant sa mère partie bien trop tôt
Prince William dépassé ? “Le poids du monde sur ses épaules”, le mari de Kate plus que jamais sous pression
"Je m’en sors moyennement" : Fabrice Luchini réagit curieusement aux accusations de viol de Judith Godrèche
Disparition de Lina, 15 ans, dans le Bas-Rhin : “abuser d’elle…”, ces deux hommes qu’elle aurait accusés de viol
"C’est le plus gros…" : Cyril Hanouna parle de Matthieu Delormeau d’une manière qu’il n’est pas prêt d’oublier