Pédopornographie: mis en cause, le maire d'Échenon, en Côte-d'Or, ne veut pas démissionner avant son procès

La France fait partie des trois plus importants hébergeurs de contenus pédopornographiques au monde - Pixabay
La France fait partie des trois plus importants hébergeurs de contenus pédopornographiques au monde - Pixabay

Dominique Lott, maire d'Échenon, petite ville de 800 habitants dans le département de la Côte d'Or, a été interpellé il y a quelques jours dans le cadre d'une vaste opération pour lutter contre la pédopornographie. Et bien qu'il soit mis en cause, l'édile ne compte pas démissionner.

Lors du Conseil municipal de la commune ce vendredi, François-Xavier Rouhette, troisième adjoint, a annoncé que Dominique Lott n'avait pas l'intention de démissionner.

"Pour l'instant il ne veut pas partir, bien que nous lui en ayons fait la demande. Il attend son jugement au tribunal, et personne ne peut le forcer à démissionner", a dit François-Xavier Rouhette, rapportent nos confrères de France Bleu.

Une pétition pour exiger son départ

Dominique Lott est convoqué devant le tribunal correctionnel de Dijon le 26 avril prochain pour être jugé pour "diffusion de l'image d'un mineur présentant un caractère pédopornographique en utilisant un réseau de communication électronique, détention et acquisition de l'image d'un mineur représentant un caractère pornographique".

Sa décision de se maintenir à la tête du Conseil municipal suscite la colère de nombreux habitants. Plus d'une centaine de personnes ont déjà signé une pétition pour forcer Dominique Lott à démissionner.

"La démission sera remise à la sous-préfète, en espérant qu'elle puisse avoir un impact pour faire démissionner le maire", explique un parent signataire.

Dans l'attente de son procès, Dominique Lott a été laissé libre sous contrôle judiciaire. Contacté par BFMTV, l'édile n'a pas donné suite à nos sollicitations.

Article original publié sur BFMTV.com