Publicité

Pédocriminalité : un « coup de filet » permet d’arrêter 80 hommes ayant téléchargé des images d’enfants

Lors d’un coup de filet, l’OFMIN a interpellé 80 hommes pour téléchargement de photos et vidéos d’enfants à caractère sexuel. Photo d’illustration.
RinoCdZ / Getty Images Lors d’un coup de filet, l’OFMIN a interpellé 80 hommes pour téléchargement de photos et vidéos d’enfants à caractère sexuel. Photo d’illustration.

JUSTICE - Une opération d’une ampleur jamais vue. Pour avoir téléchargé des photos ou des vidéos d’enfants à caractère sexuel, 80 hommes ont été interpellés à travers la France lors d’un vaste « coup de filet contre la pédocriminalité », a annoncé ce vendredi 9 décembre le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. « Les investigations sont toujours en cours. Bravo à nos forces de l’ordre », a ajouté le ministre de l’Intérieur. Il s’agit de la plus grande action jamais réalisée à ce jour dans le pays contre des pédocriminels.

L’ensemble des interpellés, tous des hommes, ont reconnu les faits. La plupart d’entre eux ont été laissés libres sous contrôle judiciaire et seront présentés à un juge, selon les informations du site Actu17, confirmées par Le Parisien. Treize suspects ont en revanche été placés en détention provisoire, en raison de la gravité de leurs actes.

Deux enseignants, un surveillant et un ambulancier

Parmi les hommes interpellés dans 53 départements figurent des profils particulièrement inquiétants parmi lesquels deux enseignants, un ambulancier et un surveillant de nuit dans un foyer pour enfants handicapés, précise franceinfo. Ce dernier avait déjà été condamné pour des viols sur des mineurs, mais il semble qu’il ait pu travailler avec des enfants grâce à une fausse identité pour contourner l’interdiction qui lui était imposée.

Lors de la perquisition chez l’ambulancier, les policiers ont découvert des traces écrites qui peuvent laisser penser que ce dernier s’était livré à des agressions sexuelles sur des patients mineurs qu’il transportait. Concernant les deux professeurs des écoles, l’un a été écroué et le second placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer une activité en lien avec des mineurs.

Le plus gros coup de filet jamais réalisé

Une dizaine de faits de viols, d’agressions sexuelles ou de corruption de mineurs ont pu être mis en évidence à l’occasion de ce coup de filet national.

L’opération, qui a duré trois jours, a été coordonnée par les policiers de l’Office des mineurs (Ofmin), créé en septembre dernier. Un « coup de filet » similaire avait déjà été organisé les trois années passées par la police judiciaire et la gendarmerie.

Cette fois-ci, l’Ofmin s’est concentré sur « les personnes qui se distinguent par le volume de leurs téléchargements ou par la sensibilité et la gravité des contenus téléchargés », explique dans les colonnes du Parisien Gabrielle Hazan, cheffe de cet office. Pas moins de 10 500 fichiers et 160 supports informatiques ont d’ailleurs été saisis au passage.

À voir également sur Le HuffPost :

Les sites pornographiques ne seront plus accessibles aux mineurs en France dès cette année

Lutte contre l’inceste : dans « C à vous », Yaël Braun Pivet donne à Emmanuelle Béart une réponse très personnelle