Publicité

Pâques : le pape François préside la messe à Rome avant de s’offrir un bain de foule

Le pape François a invité dimanche à « ne pas céder à la logique des armes » après s’être offert un bain de foule à l’occasion des célébrations de Pâques au Vatican, apaisant les inquiétudes de ces dernières heures autour de sa santé chancelante.

« Ne laissons pas les hostilités en cours continuer à toucher gravement la population civile qui est maintenant épuisée, surtout les enfants », a exhorté le pape de 87 ans lors de sa bénédiction « Urbi et Orbi » (« A la ville et au monde »).

Citant plus d’une dizaine de pays en proie à la guerre lors d’un vaste tour d’horizon des conflits internationaux, il a renouvelé son appel à la libération des otages israéliens et à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhorté à « un échange général de tous les prisonniers entre la Russie et l’Ukraine ».

« La guerre est toujours une absurdité et une défaite ! Ne laissons pas les vents de la guerre souffler toujours plus fort sur l’Europe et sur la Méditerranée. Ne cédons pas à la logique des armes et du réarmement », a ajouté le pape argentin depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre.

À la fin de la messe, François, souriant et apparemment en bonne forme, a longuement salué et béni les fidèles à bord de sa « papamobile » sous les acclamations de la foule, massée derrière les barrières dans les allées de la place Saint-Pierre et l’avenue menant au Vatican.

« Viva il Papa ! », ont crié les pèlerins, smartphone à la main ou agitant des drapeaux.

Rassemblés sous un important dispositif d...


Lire la suite sur ParisMatch