Publicité

Oxford accuse les excréments présents dans l’eau de lui avoir fait perdre cette célèbre course

Ce samedi, la mythique course d’aviron « Boat Race », opposait les étudiants des universités britanniques de Cambridge et d’Oxford, ces derniers justifient leur défaite tant bien que mal.

AVIRON - Les étudiants d’Oxford sont-ils mauvais perdants ? C’est ce qu’on pourrait croire face aux justifications d’un membre de l’équipe. Lors de la 169e édition de la « Boat Race », la prestigieuse université britannique n’a remporté qu’une course sur quatre face aux rameurs de Cambridge.

Après la course, Leonard Jenkins, rameur à Oxford, a regretté « la présence d’excréments dans l’eau ». Il a déclaré à la BBC que son équipe « avait quelques gars qui avaient été assez gravement atteints par la bactérie E. coli, ce matin, je vomissais, je n’étais pas sûr que j’aurais une chance d’être dans le bateau ».

Des prélèvements récents avaient effectivement révélé la présence de cette bactérie, souvent responsable de gastro-entérite, dans la Tamise.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l’article, la bactérie n’a pas empêché les équipes féminines et masculines de Cambridge de remporter la victoire. Les étudiants de cette université mènent désormais 87 victoires à 81 depuis la création de la course en 1829.

Parmi les vainqueurs se tenait Noam Mouelle, jeune français de 22 ans. Cet étudiant en physique à Cambridge avait déjà gagné au sein de l’équipe l’année dernière. Il devient ainsi le premier rameur tricolore à inscrire son nom deux fois au palmarès de la Boat Race.

À voir également sur Le HuffPost :

  

JO de Paris 2024 : la liste de tous les athlètes français qualifiés pour les Jeux olympiques

Jeux olympiques de Paris-2024 : des dizaines de milliers de nouveaux billets mis en vente jeudi 8 février à 10h