Publicité

Ovnis : la Nasa va mener l'enquête

Face à la flambée des signalements de "phénomènes anormaux non identifiés", les États-Unis ont pris une décision inédite : impliquer la Nasa dans l'étude des ovnis. Avec ses équipements technologiques de premier plan comme l'observatoire Vera-Rubin ou ses nombreux satellites, l'agence spatiale américaine entend apporter son expertise scientifique.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°924, daté février 2024.

Janvier 2015, côte est des États-Unis. Lors de vols d'entraînement à bord d'avions de combat F/A-18 Super Hornet, plusieurs pilotes observent des objets aux caractéristiques très étranges. Ils se déplacent à des vitesses hypersoniques mais ne possèdent ni aile, ni queue ou panache d'échappement visibles. Or ces objets, dont certains ressemblent à une sphère enveloppant un cube, peuvent ralentir puis accélérer subitement. Ou manœuvrer d'une manière paraissant impossible à réaliser par un équipage humain… C'est ce qu'indiquent les pilotes de l'US Navy à l'appui de vidéos filmées par des caméras infrarouges.

Révélées d'abord par la presse américaine, ces observations et d'autres du même type seront déclassifiées en 2020 par le département américain de la Défense. Et qualifiées par celui-ci de "phénomènes anormaux non identifiés" (Unidentified Anomalous Phenomena ou UAP), terme nouveau et moins connoté pour parler des fameux "ovnis" (objets volants non identifiés). Par la suite, les signalements d'UAP ont explosé : 247 entre 2021 et 2022, autant que lors des deux dernières décennies !

Face à cette flambée, les États-Unis ont pris une décision inédite : impliquer la Nasa dans l'étude des UAP. En septembre 2023, un panel d'experts diligenté par l'agence spatiale américaine présentait ainsi ses recommandations. "C'est la première fois que la Nasa va prendre des mesures concrètes pour se pencher sérieusement sur le sujet ", soulignait à cette occasion l'administrateur de la Nasa Bill Nelson. Le panel n'a trouvé "aucune preuve suggérant que les UAP ont une origine extraterrestre, mais nous ne savons pas ce que sont ces phénomènes ", a-t-il précisé. Avec un objectif : "faire passer le débat du terrain du sensationnalisme à celui de la science ".

Entre crédulité populaire et craintes militaires

Aux États-Unis, les ovnis sont devenus un sujet d'intérêt dès 1947. Un pilote amateur raco[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi