Vers un outil pour contrôler l’âge des utilisateurs de sites pornographiques ?

Vers un outil pour contrôler l’âge des utilisateurs de sites pornographiques ? (lepoint.fr)

Un outil, développé par l’École polytechnique et la Cnil, est mis gratuitement à la disposition des sites pornographiques, rapporte « La Croix ».

C'est la pomme de discorde entre les pouvoirs publics et les gestionnaires de sites interdits aux mineurs. Comment faire en sorte que les enfants et adolescents n'aient pas accès à du contenu pornographique ? Le 22 juin, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a validé un outil mis au point par l'informaticien Olivier Blazy, professeur à l'École polytechnique, qui doit permettre de vérifier l'âge des utilisateurs tout en restant respectueux des données des internautes, rapporte La Croix.

L'enseignant travaillait depuis quelque temps en collaboration avec le laboratoire Linc de la Cnil et le Pôle d'expertise de la régulation numérique (PEReN) du gouvernement sur une première version d'un « verrou numérique », désormais validé par les autorités. Ce système ne sera pas imposé aux sites pornographiques, mais sera en libre accès et gratuit pour les plateformes souhaitant l'utiliser. Les entités qui accepteront de jouer le jeu seront considérées comme conformes au droit français. Les autres devront se doter d'un mécanisme équivalent, aux exigences identiques.

À LIRE AUSSI Marie-Rose Moro : « On caricature souvent la sexualité des ados »

Futur système référence ?

« Ce prototype doit devenir la référence : tout autre système de contrôle d'âge qui assurera le même niveau d'efficacité et d'anonymat sera validé. Mais la Cnil pourra aussi interdire toutes les solutions qui seraient moins protectrices », explique à nos confrères Olivier Blazy. Pour [...] Lire la suite

VIDÉO - Affaire Jacquie et Michel - Liza Del Sierra : "Ça suffit de se cacher sous l’amateurisme pour faire n’importe quoi"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles