Publicité

Ours : pourquoi certains n’ont-ils pas hiberné cette année ?

Terreur ancestrale des Pyrénées, l’ours pourrait bien être, de manière bien involontaire, berné par l’Homme, ou plutôt par les conséquences de l’activité de l’Homme. Pour cause, son hibernation serait perturbée par le réchauffement climatique, nous apprend le site La relève et la peste. Pour rappel, cet état d’engourdissement hivernal est quasiment nécessaire pour cet animal.

Mais en 2023-2024 point de salut pour l’ours des Pyrénées. Il faut rappeler qu’avant de sombrer dans cette léthargie, où il ne pourra pas se nourrir, l’animal doit “faire le plein” et donc abondamment se sustenter. Cette période de quasi-sommeil (il peut se réveiller et sortir de sa tanière) dure de 1 à 7 mois selon les individus.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser à première vue, les ours ne se protègent pas vraiment du froid. “Les ours hibernent par adaptation, et pas par besoin physiologique. Concrètement, ce n’est pas du froid que les ours se protègent, mais de la difficulté à trouver la nourriture, enfouie sous la neige”, selon Alain Reynes, directeur de l’association Pays de l’ours.

“Quand chercher à se nourrir coûte plus d’énergie que cela n’en rapporte, ils se mettent au ralenti” ajoute-t-il. Sauf que l’équilibre a basculé cet hiver avec des températures bien plus douces. Les ours ont alors choisi de se nourrir de fruits secs, ou de graines, plutôt que de dormir. Toutefois, on ne sait pas combien des 80 ours pyrénéens ont choisi de renoncer à l’hibernation.

« Cette année, comme la météo est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les races de chiens qui n’ont pas trop besoin de se défouler
Voici pourquoi les chats dorment autant !
Les chats peuvent-ils sourire ?
Les animaux ont-ils un nombril ?
Découvrez enfin pourquoi votre chat dort sur vous la nuit !