Publicité

Les ouragans deviennent tellement violents, qu'il faudrait une nouvelle catégorie pour les classer

Créée dans les années 1970 par l’ingénieur Herbert Saffir et le météorologue Robert Simpson, l'échelle Saffir-Simpson est utilisée pour classer les ouragans selon la vitesse des vents. Il existe 5 catégories, la dernière étant la plus forte avec des tempêtes de 250 km/h ou plus. Mais avec le changement climatique, les ouragans deviennent de plus en plus violents, et une sixième catégorie devrait voir le jour, selon deux chercheurs.

Michael Wehner et James Kossin ont mené une étude dans laquelle ils expliquent que cette nouvelle catégorie pourrait inclure les ouragans avec des vents soutenus de 300 km/h ou plus, rapporte The Guardian.

“300 km/h est probablement plus rapide que la plupart des Ferrari, c'est même difficile à imaginer”, constate le premier scientifique, travaillant au laboratoire national Lawrence Berkeley aux États-Unis.

Cette dernière décennie, plusieurs ouragans auraient pu entrer dans cette catégorie 6. C’est le cas du typhon Haiyan, qui a tué plus de 6 000 personnes aux Philippines en 2013, ou encore de l'ouragan Patricia, qui a atteint, près du Mexique en 2015, une vitesse maximale de 340 km/h.

“Il n'y en a pas encore eu dans l'Atlantique ou dans le golfe du Mexique mais ils ont des conditions propices à une catégorie 6, c'est juste une chance qu'il n'y en ait pas encore eu”, informe Michael Wehner. “J'espère que cela n'arrivera pas, mais ce n'est qu'un coup de dés. Nous savons que ces tempêtes sont déjà devenues plus intenses et continueront de le faire.”

Le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En France, plus d’un tiers des sachets de riz sont contaminés aux pesticides selon une étude
Pour observer les nombreuses aurores boréales prévues en 2024, voici où aller sans quitter l’Europe
Jeux Olympiques : il y a un risque de canicule cet été à Paris
Les hêtres tortillards de Verzy : ces arbres mutants gardent tout leur mystère
Pendant combien de temps faut-il laisser tremper son orchidée dans l'eau ?