Oui, vous pouvez cumuler l’indemnité inflation et le chèque énergie

·2 min de lecture
Elle devrait concerner 38 millions de Français (Crédits : Getty Images/Image Source).

Le gouvernement a dégainé une prime supplémentaire pour compenser la hausse des prix, notamment de l’essence. Mais attention, il ne faut pas la confondre avec le chèque énergie.

Le montant de l’indemnité inflation a été fixé à 100 euros. Elle sera versée en une fois, entre fin décembre 2021 et février 2022, et entièrement défiscalisée.

Un critère de revenus individuels

Le gouvernement prévoit de distribuer cette aide à plus de 38 millions de personnes : salariés, fonctionnaires, indépendants, chômeurs et retraités pourront la recevoir à condition de gagner moins de 2000 euros nets par mois, avant prélèvement de l’impôt à la source. Les étudiants boursiers, ceux qui sont autonomes fiscalement de leurs parents et ont des revenus inférieurs à 2000 euros nets mensuels, pourront eux aussi bénéficier de ces 100 euros.

Il n’y aura aucune démarche à faire, assure l'exécutif. Cette prime sera versée automatiquement par l’employeur ou différents organismes selon les situations. 

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Une indemnité qui ne remplace pas le chèque énergie

Expérimenté dès 2016 et généralisé en 2018, le chèque énergie perdure et il peut être cumulé avec l’indemnité inflation. Contrairement à cette dernière, il ne peut pas être encaissé par les bénéficiaires et ne peut être utilisé que pour financer des frais énergétiques ou des travaux de rénovation thermique. Selon la Cour des comptes, un quart des ménages ayant reçu ce chèque en 2019 ne l’avaient pas utilisé.

À LIRE AUSSI >> Prime inflation de 100 euros : pourquoi certains retraités qui gagnent moins de 2000 euros n'y ont pas droit ?

Le montant de ce chèque est calculé en fonction des revenus du ménage et varie entre 48 et 277 euros par an, versés à 5,8 millions de foyers. En décembre 2021, ils recevront un bonus de 100 euros supplémentaires, débloqué en septembre par le gouvernement pour faire face à la hausse des prix de l’énergie.

Un critère de revenus du ménage

Ce chèque énergie est automatiquement versé aux foyers dont le revenu fiscal annuel de référence est inférieur à 10800 euros. Si votre ménage remplit ce critère d'attribution, et qu’en plus vous gagnez moins de 2000 euros nets par mois, alors vous pourrez cumuler ces deux aides de l’Etat.

Et si vous habitez dans les Hauts-de-France, vous pouvez également percevoir une indemnité 20 euros par mois, à condition à nouveau de remplir certains critères.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles