Ouganda : Yoweri Museveni, ex-guérillero, président inamovible

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Yoweri Museveni va entamer son 6e mandat après 35 ans de présidence. 
Yoweri Museveni va entamer son 6e mandat après 35 ans de présidence.

Réélu samedi avec 58,64 % des voix, Yoweri Museveni a de nouveau illustré sa volonté de se maintenir au pouvoir coûte que coûte lors d'un scrutin sous haute surveillance durant lequel il a fait suspendre l'accès à Internet et aux réseaux sociaux. Président depuis 35 années, Yoweri Museveni vient ainsi de décrocher un sixième mandat controversé face notamment à Bobi Wine, son principal opposant. Après son accession au pouvoir en 1986, l'ex-guérillero brocardait les dirigeants africains « qui veulent rester trop longtemps au pouvoir ». Aujourd'hui, le dirigeant, officiellement âgé de 76 ans, est devenu l'indéboulonnable chef d'État qu'il critiquait plus jeune. Sur le continent, seuls Teodoro Obiang Nguema en Guinée équatoriale et Paul Biya au Cameroun ont passé plus de temps au pouvoir sans discontinuité.

À LIRE AUSSIÉlection présidentielle en Ouganda : un saut dans l'inconnu

Allure affable sous une pratique dictatoriale

L'homme aux allures de grand-père affable, volontiers théâtral, cache sous son chapeau de safari sa ruse militaire et une ambition politique impitoyable. En 35 ans de règne, « M7 » (son surnom) a étouffé l'opposition et fusionné l'État et son parti, le Mouvement de résistance nationale (NRM), de manière si aboutie que toute tentative de défier son pouvoir semble vaine. Sa réélection semblait jouée d'avance, malgré l'opposition nouvelle de Bobi Wine, un ex-chanteur de ragga de 38 ans populaire auprès de la jeunesse urbaine, dans ce pays où trois [...] Lire la suite