Publicité

Otages à Gaza : le Qatar dit avoir reçu une réponse "positive" du Hamas sur un projet d'accord

Le Premier ministre du Qatar a affirmé ce mardi 6 février avoir reçu une réponse "positive" du Hamas sur un projet d'accord qui prévoit la libération d'otages détenus dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre du Qatar a affirmé ce mardi 6 février avoir reçu une réponse "positive" du Hamas sur un projet d'accord qui prévoit la libération d'otages détenus dans la bande de Gaza en échange d'une pause dans les combats entre Israël et le mouvement palestinien.

"Nous avons reçu une réponse du Hamas concernant le cadre général de l'accord sur les otages. Cette réponse contient quelques commentaires, mais elle est globalement positive", a déclaré Mohammed ben Abdelrahmane Al-Thani lors d'une conférence de presse tenue à Doha aux côtés du secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken.

"Nous l'étudions intensément. Elle a été communiquée aux Israéliens", a dit pour sa part Antony Blinken qui effectue sa cinquième tournée dans la région depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas.

"Je reprendrai cette conversation demain en Israël lorsque j'y serai, et nous travaillerons aussi dur que possible pour tenter de parvenir à un accord", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre qatari, qui a participé il y a une semaine à Paris à des discussions sur le sujet avec des responsables américains, israéliens et égyptiens, s'est dit "optimiste", mais a refusé de donner des détails sur la réponse du Hamas, invoquant la "sensibilité des circonstances".

Un accord "essentiel" pour Antony Blinken

Le mouvement islamiste palestinien a confirmé ce mardi dans un communiqué avoir remis sa réponse aux médiateurs égyptiens et qataris concernant un projet de cessez-le-feu avec Israël, portant notamment sur les otages toujours retenus dans la bande de Gaza depuis l'attaque du Hamas le 7 octobre sur le sol israélien.

Selon les autorités israéliennes, 132 otages sont toujours captifs, dont 28 seraient morts.

"Il y a encore beaucoup de travail à faire. Mais nous continuons à croire qu'un accord est possible et même essentiel, et nous continuerons à travailler sans relâche pour y parvenir", a déclaré Antony Blinken.

Selon lui, le projet d'accord "offre la perspective d'un calme prolongé, d'une libération des otages et d'une augmentation de l'aide" humanitaire à la bande de Gaza assiégée.

"Cela serait clairement bénéfique pour tout le monde, et je pense que c'est la meilleure voie à suivre", a-t-il affirmé.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Je ne voyais pas devant moi et je n'arrivais pas à respirer" : un Gazaoui raconte comment un tir de roquette a détruit son quartier