Publicité

Des ossements d’un enfant de 5 ans découverts à Pantin

La vérité a éclaté vingt ans après les faits. Mercredi 7 février, les policiers de Pantin, en Seine-Saint-Denis, ont découvert les ossements d’un petit garçon de cinq ans que ses parents avaient déclarés disparus en 2004… après de récentes révélations de leur part. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue.

Selon Europe 1, cette macabre découverte a été faite trois ans après les aveux de la mère de l’enfant. En janvier 2021, celle-ci avait porté plainte pour des violences conjugales régulières à l’encontre de son mari. Et devant les enquêteurs, la mère de famille avait craqué et assuré que ce dernier avait tué leur fils, Virgile, en 2004, et l’avait caché dans la cave.

D’après nos confrères, les enquêteurs ont pris ces paroles pour une tentative de vengeance de la part de la femme battue. Ils ont toutefois effectué une première fouille, qui n’a rien donné.

Des analyses vont être réalisées

Les policiers de Pantin ont tout de même poursuivi leurs investigations et lors d’un interrogatoire, le père de famille a, à son tour, craqué. Aux enquêteurs, il a expliqué que sa femme avait trouvé leur petit garçon mort dans le jardin et qu’il l’avait aidé à l’enterrer sur leur terrain. Et c’est en voulant vérifier cette information que les officiers ont découverte des ossements qui pourraient correspondre à ceux du petit Virgile.

À lire aussi Affaire Jubillar : la justice rouvre l’enquête, un mystérieux témoin bientôt entendu ?

Des analyses vont être réalisées pour ...


Lire la suite sur ParisMatch