Publicité

Aux Oscars 2024, Jonathan Glazer consacre son discours à la Palestine et à la « déshumanisation »

OSCARS - La 96e cérémonie des Oscars s’est déroulée ce 10 mars 2024 à Los Angeles. Cette soirée, outre le tapis rouge glamour, les sketchs, performances musicales et la multitude de prix remis à Oppenheimer et Pauvres Créatures, a été pour Jonathan Glazer l’occasion d’aborder le conflit entre Israël et le Hamas et l’occupation en Palestine. Monté sur scène pour recevoir sa statuette de Meilleur film étranger pour La Zone d’intérêt, le réalisateur britannique a fait un discours engagé.

Palmarès des Oscars 2024 : « Oppenheimer », « Anatomie d’une chute »... découvrez les gagnants

Après avoir remercié comme le veut la coutume ses producteurs et les acteurs du film Jonathan Glazer ont abordé de front le thème central de son film, en établissant un parallèle dans la violence et la « déshumanisation » entre son histoire qui se déroule dans un camp de concentration durant la seconde guerre mondiale, et la situation à Gaza.

« Les choix sont faits pour nous faire réfléchir et réagir dans le présent, pas pour qu’on se dise dans quelques années ’regardez ce qu’ils ont fait’, mais pour qu’on se dise maintenant ’regardez ce qu’on fait’. Notre film montre là où a pu mener la déshumanisation la plus terrible. Et cela a forgé notre passé et notre présent. Aujourd’hui, nous nous tenons devant vous comme des hommes qui réfutons notre judéité et l’Holocauste détourné par une occupation qui a mené à une guerre impliquant tant d’innocents. Qu’il s’agisse des victimes du 7 octobre en Israël ou de celles des attaques incessantes qui se déroulent à Gaza, elles sont toutes des victimes de cette déshumanisation. »

La Zone d’intérêt avec Sandra Hüller et Christian Friedel, suit le quotidien du commandant du camp d’Auschwitz Rudolf Höss, et de sa femme Hedwig et de leurs enfants dans une grande maison avec un immense jardin situé en bordure du camp de concentration où plus d’un million de personnes sont mortes durant la Seconde Guerre Mondiale.

Au cours de cette 96e cérémonie des Oscars, la situation à Gaza était également présente sur le tapis rouge. Plusieurs célébrités parmi lesquelles Billie Eilish, Mark Ruffalo et Ramy Youssef portaient le badge rouge qui symbolise le soutien au peuple palestinien et appelle à un cessez-le-feu. Les acteurs du film Anatomie d’une chute Swann Arlaud et Milo Machado-Graner affichaient eux sur leur costume un pins aux couleurs du drapeau palestinien.

La cérémonie a par ailleurs été retardée par une manifestation pro-Palestine. Les manifestants ont bloqué en partie la circulation sur Sunset Boulevard avec des bus scolaires aux couleurs de la Palestine, empêchant de très nombreux invités aux Oscars d’arriver à l’heure au Dolby Theatre.

À voir aussi sur Le HuffPost :

  

Aux Oscars 2024, Justine Triet évoque sa « crise de la quarantaine » et les couches de ses enfants

La guerre en Ukraine s’invite aussi aux Oscars 2024 qui ont récompensé « 20 jours à Marioupol »