Publicité

Oscars 2024 : déception pour “Barbie”, cinq nominations pour “Anatomie d’une chute”

La course aux Oscars 2024 est entrée dans sa dernière ligne droite. Ce mercredi 23 janvier, l’académie de la plus prestigieuse cérémonie américaine du cinéma a annoncé ses nominés dans les différentes catégories en vue de sa 96e édition, prévue le 10 mars. Sans grande surprise, les favoris sont quasi tous présents, à l’exception de Greta Gerwig, dans la catégorie de la meilleure réalisation, relate le quotidien américain Los Angeles Times, la Française Justine Triet étant la seule femme en lice pour Anatomie d’une chute, déjà couronné par la Palme d’or à Cannes.

Face à elle, l’Américain Martin Scorsese pour Killers of the Flower Moon, les Britanniques Christopher Nolan pour Oppenheimer et Jonathan Glazer pour La Zone d’intérêt, ainsi que le Grec Yorgos Lanthimos avec Pauvres créatures. Les seules vraies surprises sont l’absence de Greta Gerwig, la réalisatrice de Barbie, dans cette sélection et celle son actrice principale Margot Robbie, qui ne figure pas parmi les candidates à la statuette de meilleure actrice.

“Non ! Pas encore ! Quatre ans après avoir ignoré son travail derrière la caméra pour Les Filles du Dr March, la section réalisateur de l’Académie des Oscars snobe à nouveau Greta Gerwig, cette fois pour Barbie. On aurait pensé qu’un film qui a engrangé plus de 1,4 milliard de dollars [1,3 milliard d’euros] au box-office, récolté des critiques exaltées et donné lieu à mille et une chroniques d’analyse aurait mérité une nomination”, s’exclame le journal californien.

“Oppenheimer” en tête

Barbie, véritable phénomène mondial, est toutefois très nominé ailleurs, avec notamment Ryan Gosling pour un second rôle masculin, America Ferrera pour le second rôle féminin. Et il est en lice pour le meilleur film, où il sera en compétition contre Anatomie d’une chute.

Le film permet à la France d’être très représenté lors de cette édition, avec cinq nominations au total, pour le meilleur scénario et le meilleur montage également et avec la sélection de l’Allemande Sandra Hüller, qui incarne la protagoniste, en meilleure actrice.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :