Publicité

Les Oscars 2023 récompensent Navalny, n’en déplaise à Poutine

L’opposant russe Alexeï Navalny dans le documentaire « Navalny », récompensé aux Oscars 2023
L’opposant russe Alexeï Navalny dans le documentaire « Navalny », récompensé aux Oscars 2023

OSCARS 2023 - L’Oscar du meilleur documentaire a été décerné ce dimanche 12 mars à Navalny, documentaire relatant les événements liés à l’empoisonnement du célèbre opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, toujours emprisonné en Russie.

Réalisée par le Canadien Daniel Roher, cette enquête décrit l’ascension politique d’Alexeï Navalny, la tentative d’assassinat à laquelle il a difficilement survécu et son emprisonnement qui a suivi.

« Il y a quelqu’un qui n’a pas pu être des nôtres ce soir : Alexeï Navalny, le chef de l’opposition russe, reste en détention à l’isolement en raison de ce qu’il appelle - je veux m’assurer de bien citer ses mots - la guerre d’agression injuste de Vladimir Poutine en Ukraine », a déclaré le réalisateur Daniel Roher en recevant la statuette qu’il a souhaité dédier à tous les prisonniers politiques. « Il ne faut pas avoir peur d’opposer les dictateurs ».

Emprisonné depuis plus de deux ans, Alexeï Navalny a été arrêté à son retour en Russie après avoir subi ce grave empoisonnement qu’il attribue au Kremlin. En mars dernier, il a été condamné à neuf ans de prison pour des accusations d’« escroquerie » qu’il juge fictives.

« Mon mari est en prison simplement car il a dit la vérité. Mon mari est en prison simplement car il défend la démocratie », a aussi lancé sur scène l’épouse du dissident, Yulia.

Produit par HBO Max et CNN Films, Navalny avait été présenté en avant-première le 25 janvier 2022 au Festival du film de Sundance. Le prix du meilleur documentaire lui avait été décerné en février 2023 aux Bafta à Londres. Il est disponible en France en streaming sur Explore via Apple TV ou Amazon Prime Video.

La « honte » des Oscars

Une récompense qui a permis de mettre brièvement la lumière sur la guerre en Ukraine lancée par la Russie depuis plus d’un an maintenant, alors qu’il se dit que l’Académie des Oscars aurait refusé une intervention de Volodymyr Zelensky. Une preuve du désintérêt de l’opinion publique américaine pour le conflit ukrainien, avance le média spécialisé Variety.

Depuis un an, le président ukrainien − qui fut aussi comédien − a profité à de multiples reprises des projecteurs des grandes cérémonies people à travers le monde, du Festival de Cannes aux Golden Globes. Mais pas aux Oscars. L’an passé déjà, Sean Penn, fidèle soutien de Kiev, avait menacé de faire fondre des statuettes s’il n’était pas invité. L’Académie n’avait pas cédé.

Depuis la Berlinale où il présentait son documentaire sur Volodymyr Zelensky et le peuple ukrainien le 18 janvier dernier, Sean Penn avait exprimé avoir « honte » de l’Académie des Oscars, « qui a préféré montrer Will Smith giflant Chris Rock plutôt que d’inviter le plus grand symbole vivant du cinéma et de l’humanité ».

À voir également sur Le HuffPost :

Oscars 2023 : Jimmy Kimmel n’y est pas allé de main morte sur la gifle de Will Smith

Aux Oscars 2023, Michelle Yeoh meilleure actrice marque 95 ans d’histoire