Publicité

Les orques de Marineland reprennent les spectacles en attendant le rapport sur leur santé

Inouk, Wikie et Keijo vont présenter un « ultimate show » à Antibes alors que leur départ potentiel vers le Japon fait polémique.

ANIMAUX - « Ultimate show » pour Inouk, Wikie et Keijo. Le parc aquatique de Marineland, dans les Alpes-Maritimes, a annoncé que ses trois orques allaient de nouveau être en représentation à partir du 30 mars prochain, alors que leur potentiel départ au Japon provoque la polémique.

Orques au Marineland : la justice interdit leur déplacement depuis Antibes vers l’étranger

Dans un post Facebook, le parc situé a Antibes a indiqué lundi que les orques allaient reprendre du service pour un « dernier spectacle ». La représentation est effectivement inscrite sur le programme journalier détaillé sur le site. Inouk, Wikie et Keijo n’avaient plus été vues dans les bassins depuis la pause hivernale, bien que le parc ait rouvert en février.

« Alors que la date de leur départ est à ce jour inconnue, Marineland veille à leur assurer l’activité physique et intellectuelle quotidienne que requiert leur rythme biologique, afin qu’elles restent en bonne santé », a précisé Marineland ce mercredi dans un communiqué.

L’avenir des trois orques encore en suspend

L’annonce intervient alors que le parc d’Antibes doit se séparer de ses trois orques en vertu de la loi qui va interdire la détention de cétacé à partir de 2026. Mais l’association de protection des animaux One Voice craint que le Marineland ne vende ces trois orques à un pays moins protecteur, en l’occurrence le Japon. Le parc a nié.

À ce jour, la destination et la date de transfert des animaux ne sont pas connues. Néanmoins, le tribunal de Grasse a interdit à Marineland de bouger Inouk, Wikie et Keijo avant la remise d’un rapport sur l’état de santé des trois orques. Ce certificat sanitaire ainsi qu’un permis d’exportation sont les documents essentiels pour permettre d’envoyer des animaux à l’étranger.

Or, selon One Voice, les orques présentent des états de santé inquiétants : l’un des cétacés souffre d’importants problèmes dentaires, tandis qu’un autre a significativement perdu du poids. En tout cas, à en croire le nom de leur spectacle, Inouk, Wikie et Keijo ne devraient pas rester à Marineland encore très longtemps.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Au Japon, les orques coincées dans les glaces ont pu s’échapper

Un grand requin blanc tue un cachalot échoué qu’un humain tentait de sauver