Publicité

Orléans-PSG: Mbappé envoie les Parisiens en huitièmes de finale de la Coupe de France

Paris au petit trot. Après le carton infligé à Revel en 32e de finale (9-0), le PSG s'est contenté du minimum pour se défaire d'Orléans au stade de la Source ce samedi (4-1) et valider son ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Sur une nouvelle pelouse, les joueurs de Luis Enrique n'ont pas forcé pour éliminer une valeureuse formation de National 1.

>> Revivez Orléans-PSG

Orléans a tout donné

Malgré les deux divisions d’écart, Luis Enrique a décidé d’aligner quatre attaquants (Mbappé, Kolo Muani, Ramos, Asensio) pour s’offrir un festival offensif comme face à Revel au tour précédent. Auteur d’un triplé lors du dernier match de Coupe de France, Kylian Mbappé a rapidement trouvé la faille au sein de la défense orléanaise, bien servi par Kolo Muani (1-0, 16e).

Largement dominateurs, les Parisiens ont tranquillement géré leur avance, sans pour autant réussir à faire le break. Marco Asensio s’est essayé à plusieurs reprises, mais Matimbou s’est montré décisif pour repousser les tentatives adverses. Pas à l’abri, le PSG a aussi montré quelques fragilités défensives. La formation de National 1 a tenté sa chance sur coups de pied arrêtés, mais Paris a finalement bouclé les 45 premières minutes avec un seul but d’avance.

Mbappé gonfle ses statistiques

Remobilisés par leur entraîneur Karim Mokeddem, les joueurs d'Orléans n'ont pas abdiqué et ont perturbé les Parisiens. Sans être très tranchants, les champions de France ont réussi à faire le break à l'heure de jeu sur un pénalty de Mbappé, auteur de son cinquième but en deux matchs de Coupe de France (2-0, 62e). Double buteur, l'international français s'est mué dans le rôle de passeur pour offrir un caviar à Gonçalo Ramos, buteur d'une tête piquée (3-0, 72e) pour éteindre définitivement les maigres espoirs orléanais, qui ont toutefois sauvé l'honneur sur un corner coupé par Saint-Ruf (3-1, 86e).

Le score étant acquis, Luis Enrique a donné du temps de jeu à quelques titis. Entré en cours de match, le milieu Senny Mayulu s'est offert un joli baptême du feu en inscrivant son premier but chez les professionnels d'un joli ballon piqué (4-1, 88e) après un service de... Mbappé, encore lui. Paris connaîtra son adversaire en 8es de finale ce dimanche lors du tirage au sort.

Toujours invaincus en 2024 (quatre victoires), les Parisiens vont continuer leur montée en puissance en retrouvant le championnat dimanche prochain face à Brest, l'équipe surprise du début de saison. Avec le rendez-vous du 14 février dans un coin de la tête.

Article original publié sur RMC Sport