Origine du Covid: la Chine fustige les propos du FBI sur un "incident de laboratoire"

Passants masqués à Wuhan en 2023.  - Hector Retamal
Passants masqués à Wuhan en 2023. - Hector Retamal

Pékin a estimé mercredi que le FBI entamait sa crédibilité après des propos de son directeur estimant qu'un accident de laboratoire dans la ville chinoise de Wuhan est "très probablement" à l'origine de la pandémie de Covid-19. Les déclarations de Christopher Wray mardi à la chaîne d'information Fox News intervenaient deux jours après qu'un ministère américain ait avancé une position similaire.

Le FBI "ressort cette théorie d'une fuite de laboratoire, ce qui n'est en aucun cas en mesure de discréditer la Chine, mais ne fait qu'entamer encore davantage sa propre crédibilité", a réagi Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "Etant donné les mensonges, les tromperies et les innombrables méfaits commis par les services de renseignement américains, leurs conclusions n'ont absolument aucune crédibilité", a-t-elle souligné lors d'un point presse régulier.

Le FBI pointe le comportement des autorités chinoises

Les propos de Christopher Wray faisaient suite à une annonce similaire par le ministère américain de l'Energie. De nouveaux éléments de renseignement auraient fait basculer l'analyse du ministère du côté de l'hypothèse de la fuite, selon des sources anonymes citées par le Wall Street Journal, le New York Times et CNN. Les journaux insistent cependant sur le fait que cette nouvelle analyse est publiée "avec un faible niveau de confiance" par le ministère, qui chapeaute des laboratoires de biologie. Le monde du renseignement américain est désormais encore plus divisé, certains estimant que le Covid est survenu par transmission naturelle.

Dans l'interview, Christopher Wray a également accusé la Chine de tenter de bloquer l'enquête menée par les Etats-Unis sur les causes de la pandémie qui a surgi début 2020, tuant depuis près de 7 millions de personnes et bousculant la marche du monde pendant des mois.

"Le gouvernement chinois (...) a fait de son mieux pour essayer de contrecarrer et embrouiller le travail que nous faisons, le travail que notre gouvernement américain et nos proches partenaires étrangers" sont en train d'effectuer, a-t-il assuré. "Et c'est malheureux pour tout le monde".

La Chine appelle l'OMS à examiner le cas des laboratoires américains

Pékin conteste vigoureusement ces affirmations. Lors du point presse de mercredi, la porte-parole Mao Ning a réitéré l'idée que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) devrait également se pencher sur les laboratoires américains, en particulier celui de Fort Detrick, au coeur de la recherche américaine contre le bioterrorisme.

"Les États-Unis devraient respecter la science et les faits, coopérer au plus vite avec l'OMS, inviter des experts internationaux à mener des recherches sur l'origine du virus et partager les résultats des recherches avec la communauté internationale", a-t-elle déclaré. Pour la communauté scientifique, il est crucial de déterminer l'origine de la pandémie du Covid-19, afin de mieux prévenir et combattre une prochaine vague épidémique.

Article original publié sur BFMTV.com