Opinion. Trump a semé les germes d’une guerre civile chez les républicains

The Wall Street Journal (New York)
·1 min de lecture

Ce mercredi 6 janvier, lorsque le Congrès américain certifiera les résultats de la présidentielle du 3 novembre, les luttes intestines qui agitent le parti républicain éclateront au grand jour, avertit ce chroniqueur du Wall Street Journal.

Une guerre civile virtuelle aura-t-elle lieu au sein du Parti républicain ? Pour le chroniqueur du Wall Street Journal Gerald Seib, au vu des tensions constatées ces derniers jours dans les rangs du GOP [Grand Old Party, surnom donné à la formation politique], cette perspective “est bien réelle”.

Il constate en effet qu’alors qu’on se demande si le Donald Trump pourra “maintenir son emprise sur les républicains une fois qu’il ne sera plus au pouvoir”, le parti conservateur est devenu le cadre de “luttes intestines”.

À lire aussi: Opinion. Le “New York Post” n’en peut plus de la folie de Trump

Ces dernières, qui impliquent le président américain et sa famille, les membres du Congrès qui courtisent les électeurs restés fidèles à Trump, et un establishment républicain conservateur incarné par le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, devraient être affichées au grand jour mercredi 6 janvier.

“Test de loyauté”

Le Congrès doit certifier ce jour-là l’élection de Joe Biden par les grands électeurs, mais Donald Trump a coché cette date pour soumettre les sénateurs et députés républicains à un ultime “test de loyauté”, souligne Gerald Seib. Au moins 14 sénateurs et plus de 100 députés se sont en effet déclarés prêts à soutenir une dernière tentative pour faire annuler la victoire de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :