Publicité

Open d’Australie : vaincu, Novak Djokovic estime avoir joué l’un de ses « pires matches en Grand Chelem »

Passé à côté de sa demi-finale, le joueur serbe laisse échapper la chance de décrocher un 25e titre inédit en Grand Chelem.
SAEED KHAN / AFP Passé à côté de sa demi-finale, le joueur serbe laisse échapper la chance de décrocher un 25e titre inédit en Grand Chelem.

TENNIS - Le 25e titre majeur du champion serbe attendra. Balayé en quatre sets par un Jannik Sinner des grands jours, le serbe Novak Djokovic a dit adieu -pour un temps- au record de titres en Grand Chelem après cette défaite en demi-finale de l’Open d’Australie, ce vendredi 26 janvier.

À l’Open d’Australie, ce point hallucinant remporté par Tsitsipás était bel et bien valable

Un choc pour le numéro 1 mondial qui aura fait pâle figure face à l’Italien numéro 4 mondial (6-1, 6-2, 6-7 [8-6], 6-3). Les deux premiers sets perdus par le Serbe ont d’ailleurs été expéditifs : 1 heure et 15 minutes.

Une contre-performance pour Djokovic qui lui inspire des déclarations que l’on entend rarement de sa part. « Je pense que c’est l’un de mes pires matchs en Grand Chelem, d’aussi loin que je me souvienne. Ce n’est pas un sentiment très agréable », a-t-il lâché en conférence de presse d’après-match, bien conscient d’être passé à côté de sa demi-finale.

Le joueur va encore plus loin en affirmant avoir été « choqué par (s)on niveau, dans le mauvais sens » du terme. « Mon niveau de jeu n’a vraiment pas été génial », a-t-il ajouté après avoir félicité Sinner, qui disputera dimanche sa première finale en Grand Chelem.

Quant à Novak Djokovic, 36 ans, il garde l’espoir de revenir « jouer au moins une autre fois » à Melbourne, « une ville très spéciale » pour lui.

Finale inédite depuis 2005

La défaite du numéro 1 mondial qui tentait de décrocher son 11e titre à l’Open d’Australie s’explique aussi par des statistiques très inhabituelles pour lui. Il suffit d’observer le nombre de balle de break qu’a réussi à se procurer Novak Djokovic lors de ce match : 0 sur 19 possibles. Une première dans la carrière du recordman du nombre de titres à Melbourne, si l’on ne prend pas en compte ses abandons en cours de match.

« Cette statistique dit beaucoup de choses », a reconnu Novak Djokovic. Ce dernier remarque toutefois que son adversaire a « servi avec une extrême précision ».

Pour Sinner, une finale lui tend maintenant les bras contre Daniil Medvedev ou Alexander Zverev. Ce qui veut dire que le futur vainqueur du tournoi de Melbourne 2024 sera un gagnant inédit. En effet, il faut remonter jusqu’en 2005, soit 19 ans, pour trouver trace d’une finale sans membre du Big 3 (Federer, Nadal, Djokovic). À l’époque, la finale opposant Marat Safin à Lleyton Hewitt avait été remportée par le Russe.

À voir également sur Le HuffPost :

À l’Open d’Australie, Caroline Garcia craque en conférence de presse après son élimination

Open d’Australie : Jack Draper vomit dans une poubelle sur le court, juste après sa victoire