Omar Sy répond à la « polémique » après ses propos sur la guerre en Ukraine

Une phrase d’Omar Sy dans une interview au « Parisien » a outré certains responsables politiques. L’acteur se défend et dénonce « un manège » autour de sa personne.

CULTURE - C’est l’histoire d’une petite phrase complètement sortie de son contexte qui a agité une certaine partie de la classe politique. Deux jours après le début de la « polémique » autour de son interview au Parisien, Omar Sy a tenu à mettre les points sur les « i » dans un entretien sur RTL ce mardi 3 janvier.

« On essaie de détourner le propos. C’est un peu un manège qui est en place depuis quelques années autour de ma personne », a tancé l’acteur français, mis en cause pour avoir dit dans le Parisien : « Je suis surpris que les gens soient si atteints [par la guerre en Ukraine]. Ça veut dire que quand c’est en Afrique vous êtes moins atteints ? »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cette phrase a fait bondir plusieurs responsables politiques, à commencer par l’eurodéputée Nathalie Loiseau. « Il y a 58 militaires français qui sont morts au Sahel en luttant contre les djihadistes. Non, Omar Sy, les Français ne sont pas ’’moins atteints’’ par ce qui se passe ’’en Afrique’’. Certains ont donné leur vie pour que les Maliens cessent d’être menacés par des terroristes », a taclé l’ancienne ministre sur Twitter.

Après elle, le député RN Julien Odoul ou encore Charles Consigny, avocat engagé auprès de Valérie Pécresse pendant la campagne présidentielle ont aussi dénoncé ces propos « dérangeants » et « ingrats ».

Omar Sy se dit cible des attaques

Face à l’ampleur de la polémique, le Parisien a publié un second article lundi racontant les coulisses de cette interview organisée à l’occasion de la promotion du prochain film de et avec Omar Sy, Tirailleurs. Le long-métrage se penche sur les tirailleurs sénégalais qui ont combattu pour la France pendant la Première Guerre mondiale.

La « phrase qui a mis le feu aux poudres ne désigne pas, comme le laissent entendre celles et ceux qui ont nourri cette polémique depuis vingt-quatre heures, la France ou les Français », assure alors le journaliste du Parisien. « C’est une conversation, et ce ’’vous’’, ce sont ceux qui se sentent moins concernés quand des enfants sont massacrés par des bombardements à l’autre bout du monde, où qu’ils se trouvent. Il le dit sans aucune virulence », poursuit-il.

Sur RTL, Omar Sy se défend encore : « C’est une surprise mais en même temps, pas vraiment. C’est un peu devenu systématique à chaque fois que je sors de ma cachette pour promouvoir un film, on essaie de mettre un nuage de fumée autour de la promotion de mon film. »

« C’est un film qui parle de la guerre, mais qui parle pas du tout de la guerre en Ukraine, ça parle de la Première Guerre mondiale, on parle des tirailleurs sénégalais. (...) Comme on dit chez moi, on laisse pisser », conclut-il.

Lire sur le HuffPost

Lire aussi

Les personnalités préférées des Français en 2022 sont surtout des hommes

Mort de Fred White, le batteur emblématique du groupe Earth, Wind and Fire

VIDÉO - La Minute d'Omar Sy