Publicité

OM-Metz: en infériorité numérique, les Marseillais concèdent le nul sous la bronca du Vélodrome

Marseille perd encore des plumes. Une semaine après son revers lors de l'Olympico face à Lyon (0-1), les Marseillais ont été tenus en échec par les Messins au Vélodrome en ouverture de la 21e journée de Ligue 1 (1-1). En infériorité numérique pendant une heure, l'OM perd de précieux points dans la Coupe à l'Europe, de quoi provoquer la bronca du Vélodrome.

>> Revivez Marseille-Metz

Un OM imprécis

Dans une ambiance particulière, marquée par plusieurs banderoles des supporters marseillais à l’encontre des dirigeants, l’OM cherchait à se relancer après trois nuls et une défaite lors des cinq derniers matchs. Sans Murillo, Kondogbia, Rongier, Pape Gueye ni Nadir, les hommes de Gennaro Gattuso ont réalisé une bonne entame de match en se montrant offensif devant les buts d’Alexandre Oukidja.

Le gardien messin s’est montré décisif dans la première demi-heure, repoussant tour à tour les tentatives de Pierre-Emerick Aubameyang et d’Azzedine Ounahi. Imprécis dans le dernier geste, les Marseillais se sont compliqués la tâche dans le dernier quart d’heure de la première période, avec l’expulsion de Samuel Gigot, coupable d’un plaquage sur Mikautadze en position de dernier défenseur.

Les recrues décisives

Au retour des vestiaires, l’OM a enfin été récompensé de ses efforts grâce à ses recrues. Si Aubameyang a de nouveau buté sur Oukidja, Faris Moumbagna a inscrit son premier but avec Marseille sur un centre de Quentin Merlin (1-0, 56e). Un bonheur de courte durée, puisque Matthieu Udol a remis les compteurs à égalité en égalisant de la tête cinq minutes plus tard (1-1, 61e).

Malgré la possession et les meilleures occasions, les Phocéens n'ont pas su en profiter pour arracher une victoire qui leur aurait permis de se rapprocher des places européennes. Avec 30 points et une 7e place, l'OM reste à deux unités de Lens, qui peut prendre le large samedi en cas de succès contre Strasbourg (17 heures). En bas de classement, ce match nul en supériorité numérique n'arrange pas les Lorrains, en quête d'une victoire depuis le 26 novembre. Metz est toujours barragiste avant les matchs du week-end.

Article original publié sur RMC Sport