Publicité

Olivier Véran devient médecin esthétique : l’ancien ministre justifie son choix

Olivier Véran sortant du palais présidentiel de l'Élysée à Paris, le 20 décembre 2023.  - Credit:Blondet Eliot / Blondet Eliot/ABACA
Olivier Véran sortant du palais présidentiel de l'Élysée à Paris, le 20 décembre 2023. - Credit:Blondet Eliot / Blondet Eliot/ABACA

Et si vous confiiez le traitement de votre cellulite… à un ancien ministre ? Les patients de la très huppée clinique des Champs-Élysées, à Paris, pourront bientôt se retrouver dans ce cas de figure. Olivier Véran, ancien ministre de la Santé et porte-parole du gouvernement, s'est livré dans les colonnes du Parisien sur sa décision de devenir médecin esthétique.

Il officiera seulement un jour par semaine dans l'établissement, en parallèle de son mandat de député de l'Isère qu'il a repris depuis le dernier remaniement en janvier 2024. Une alternance qu'il pratiquait déjà comme neurologue avant son entrée au gouvernement.

À LIRE AUSSI Olivier Véran, bientôt « Docteur Botox » ? Un changement de discipline qui attise les critiques du milieu médical. « Quoi que je fasse, il y aurait eu des critiques », répond Olivier Véran. Dans son entretien au quotidien, il raconte ses premiers pas à la clinique parisienne.

Reconversion loin de la neurologie

Jeudi 21 mars après-midi, Olivier Véran a observé des praticiens en train d'exercer sur des patients. Loin des prothèses mammaires et des implants fessiers, l'ancien ministre a assisté à « une cicatrice d'acné sévère traitée par radiofréquence, un abdomen affaissé chez une jeune maman traitée également par radiofréquence, des poches de graisse sous-cutanées chez un patient qui doit maigrir beaucoup traitées par cryolipolyse ».

« Je ne toucherai ni à des pénis ni à des fessiers », assure Olivier Véran. Son nouvel employeur réali [...] Lire la suite