Olivier Véran, ancien du PS, a voté pour Nicolas Sarkozy face à Ségolène Royal en 2007

Le ministre de la Santé Olivier Véran lors du point de presse après le conseil des ministres le 11 mai 2022, à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le ministre de la Santé Olivier Véran lors du point de presse après le conseil des ministres le 11 mai 2022, à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

L'actuel porte-parole du gouvernement est issu des rangs du Parti socialiste et incarne régulièrement l'aile gauche de la macronie. Pourtant, dans un livre à paraître ce jeudi, Olivier Véran confie avoir voté pour Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle de 2007 alors que ce dernier faisait face à la candidate PS Ségolène Royal au second tour.

"Il y avait une énergie qui se dégageait, une façon de vouloir bouger les choses et de casser les codes", affirme-t-il.

Dans un entretien accordé au Parisien publié ce mercredi, l'ancien ministre de la Santé explique qu'il a voté au premier tour pour François Bayrou, "car son discours sur la question de la dette (l)’avait convaincu".

Son avis n'a pas changé

"Chaque jour qui passe me conforte dans mon choix", ajoute Olivier Véran.

Sans les nommer, il fait notamment référence aux propos controversés de Ségolène Royal sur "la propagande de la peur" de la part du président ukrainien Volodymyr Zelensky. L'ex-candidate à la présidentielle avait également mis en doute la réalité du bombardement de la maternité de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine, en mars, avant de s'excuser.

Article original publié sur BFMTV.com