Publicité

Olivier Dussopt: le parquet fait appel de la relaxe de l'ancien ministre du Travail pour favoritisme

Le procureur de la République financier a annoncé avoir fait appel ce mercredi 24 janvier de la relaxe d'Olivier Dussopt.

Le parquet national financier a fait appel de la relaxe d'Olivier Dussopt considérant que "cette décision soulève des questions de droit au regard du délit de favoritisme, qui méritent d'être soumises à l'examen de la cour d'appel".

L'ancien ministre du Travail avait été relaxé dans une affaire de soupçons de favoritisme dans l'attribution du marché public de l'eau en 2009, lorsqu'il était maire d'Annonay (Ardèche).

Dix mois de prison avec sursis requis

Lors du procès de Olivier Dussopt, en novembre, le PNF avait requis à son encontre dix mois de prison avec sursis et 15.000 euros d'amende mais le tribunal correctionnel de Paris a décidé de relaxer l'ancien ministre et les deux autres prévenus: Olivier Brousse, ex-directeur général de la Saur (Société d'aménagement urbain et rural) et la Saur elle-même.

Olivier Dussopt était jugé pour favoritisme, Olivier Brousse pour complicité de favoritisme et la Saur pour recel de ce délit.

Contacté par l'AFP, Olivier Dussopt a affirmé qu'il "exposera à nouveau ses explications complètes à la cour d'appel pour la convaincre à son tour et pour que la relaxe et son innocence soient confirmées".

"Le tribunal a prononcé une décision appuyée sur une motivation précise et détaillée. Il a jugé que tous ces actes, qui concernent une ancienne procédure de marché public de 2009, sont conformes au droit et à la loi", a estimé l'ancien ministre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Semaine de 4 jours, reconversion… ces pistes soutenues par le gouvernement pour améliorer les conditions de travail