Publicité

OL-Monaco: "La folie prend le dessus", Cherki raconte sa fabuleuse roulette

OL-Monaco: "La folie prend le dessus", Cherki raconte sa fabuleuse roulette

Il est passé tout près d’inscrire ce qui aurait été le plus beau but de sa jeune carrière. Grand artisan de la victoire de l’OL vendredi soir contre Monaco (3-1), en ouverture de la 36e journée de Ligue 1, Rayan Cherki a régalé le Groupama Stadium. Avec des éclairs de génie et une inspiration incroyable pour son 100e match avec son club formateur.

Peu avant l’heure de jeu, après un gros travail de Maxence Caqueret, le meneur de jeu (19 ans) a fait parler sa magie avec un contrôle orienté suivi d’une délicieuse roulette pour se débarrasser de Chrislain Matsima. Tout le public espérait alors le voir marquer, mais Alexander Nübel a repoussé sa tentative. C’est finalement Caqueret, à l’affût, qui a surgi pour faire trembler les filets au bout de cette action.

"Un autre Rayan qui parle"

"Dans la surface, c’est un autre Rayan qui parle. Je ne pourrais pas l’expliquer. Tu contrôles, ça va vite, la folie prend le dessus. C’est de l’instinct. Je ne sais pas, si je dois aller à droite, à gauche ou centrer", a raconté Cherki après la rencontre en zone mixte. "Ce n’est pas tous les jours qu’on fait des roulettes sur un défenseur qui tacle, s’est-il amusé au micro d’Amazon Prime Vidéo. Ça fait plaisir, même si j’aurais aimé marqué. J’ai douté sur le dernier geste, entre piquer le ballon, faire un pointu ou tirer sur le côté. Au final, j’ai fait les trois et ça n’a pas marqué. Mais je suis content pour mon ami Maxence. Il n’y a pas de secret, c’est l’instinct qui prend le dessus dans la surface."

Buteur également en fin de match, Cherki a livré une belle partie pour aider l’OL à renverser de faibles Monégasques. Septièmes au classement, les Lyonnais sont provisoirement revenus à un point de la cinquième place occupée par Lille, et peuvent toujours croire à une qualification européenne.

Article original publié sur RMC Sport