Publicité

OL: Matic révèle le "seul problème" qui l'a poussé à quitter Rennes, un "club fantastique"

Arrivé pendant l'été à Rennes pour aider le club breton à franchir un cap en Ligue 1 et sur la scène européenne, Nemanja Matic a finalement rejoint l'OL lors du mercato hivernal. Quelques mois après son arrivée en Bretagne, le Serbe a signé chez les Gones et y enchaîne les bonnes performances en championnat. A deux jours du choc contre Lens en clôture de la 24e journée, le milieu de 35 ans est revenu sur les conditions de son transfert à Lyon.

"En fait c’est très simple. Pour être honnête, j’ai aimé Rennes, le club et les gens là-bas. Je pense que c’est un club fantastique, particulièrement pour les jeunes joueurs qui peuvent s’y développer", a glissé Nemanja Matic en préambule. "Je dois dire que, professionnellement, je me sentais vraiment très bien là-bas. Ils m’ont intégré de la même manière que cela a été fait ici."

Avant de préciser: "En termes de football ce n’était que du positif. Le seul problème c’est que j’ai trois enfants et ils ont l’habitude d’aller dans une école internationale en langue anglaise. On n’a pas pu trouver ça à Rennes, c’était le seul problème."

"Pas être concentré à 100% si mes enfants ne sont pas heureux"

Parti de Rennes après quelques semaines de flou autour de sa situation, et où les rumeurs ont fleuri, Nemanja Matic a donc confirmé pour la première fois le problème vécu en Bretagne. Après Londres et Rome, ses enfants ont eu du mal à s'intégrer dans l'Ouest de la France. Et cela avait fini par peser sur ses performances dans l'équipe de Julien Stéphan selon lui.

"Moi en tant que professionnel, je ne peux pas être concentré à 100% si mes enfants ne sont pas heureux et ne s’acclimatent pas bien", a renchéri le Serbe passé par Chelsea, Manchester United ou encore l'AS Rome. "C’était le seul problème même si pour moi c’était un gros problème parce qu’on s’est mis d’accord pour dire que la famille passe en premier."

Et Nemanja Matic de conclure: "Je ne peux rien dire de négatif sur le Stade Rennais parce que c’est un club fantastique, des gens fantastiques et pour moi c’était un plaisir de faire partie de ce club."

Article original publié sur RMC Sport