OL : John Textor, l’ambitieux Américain qui veut bousculer le PSG

Après Crystal Palace, Botafogo et Molenbeek, John Textor investit dans son quatrième club, l'OL.
Après Crystal Palace, Botafogo et Molenbeek, John Textor investit dans son quatrième club, l'OL.

« Le football est aussi en lien avec la communauté, avec les villes et des groupes derrière leur équipe. J'aimerais qu'on puisse revenir un peu plus à ces valeurs-là. » John Textor, nouvel investisseur de l'Olympique lyonnais, a tenu un discours porté sur l'humain lors de son intronisation à la presse, mardi, en compagnie de Jean-Michel Aulas. Une volonté assumée de se donner une image placée sous le signe de la bienveillance, à l'heure où l'OL bascule dans une nouvelle ère. Il faut dire que, jusqu'ici, les hommes d'affaires américains dans le football français n'ont pas forcément une bonne réputation. De Colony Capital (PSG) à GACP (Bordeaux), en passant par Frank McCourt (Marseille), ils ont connu des fortunes diverses sans atteindre les sommets. John Textor peut-il changer la donne du côté du Rhône ?

Textor détient désormais les deux tiers des parts de l'OL

Ancien champion de skateboard dans les années 1970, le businessman s'est reconverti, à la suite d'une grave blessure, dans les effets spéciaux et l'intelligence artificielle. De Pirates des Caraïbes aux hologrammes de Michael Jackson et Tupac, John Textor s'est fait un nom dans l'industrie du divertissement. Ses investissements dans le sport démarrent alors : il est notamment dirigeant d'une plateforme de streaming, FuboTV. Puis le natif du Missouri voit plus gros et s'attaque au début de cette décennie aux rachats de plusieurs clubs. Si certaines de ses tentatives, comme Newcastle et Benfica, échouent [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles