Publicité

OL féminin: la nouvelle propriétaire Michele Kang veut un nouveau stade

Après de longs mois d’attente, Michele Kang a officiellement été intronisée comme nouvelle propriétaire de la section féminine de l’OL jeudi. Et la femme d’affaires américaine, qui détient déjà les équipes du Washington Spirit (États-Unis) et des London City Lionesses (D2 anglaise), affiche déjà de très grandes ambitions pour l’équipe avec un projet phare en tête: celui de construire un centre d’entraînement et un stade exclusivement dédiés à la section féminine.

"Aussi bien que celui des hommes, sinon meilleur"

"Nous sommes en train de regarder pour construire notre propre centre d'entraînement, il sera aussi bien que celui des hommes, sinon meilleur", explique-t-elle dans une interview à L’Équipe. Elle dit cette volonté guidée par la situation actuelle très inconfortable des joueuses de Sonia Bompastor qui alternent les matchs entre l’anonymat des terrains d’entraînements du club ou le terrain trop grand du Groupama Stadium.

"Le Groupama est un super stade et j'aimerais le remplir à chaque match", explique-t-elle. "Mais je pense que c'est ambitieux et un peu exagéré. Elles y disputent leurs gros matches dont ceux de Ligue des champions, ce qui est très bien. Tous les autres matches de la saison se disputent sur le terrain du centre d'entraînement, qui possède 1.200 sièges. C'est inacceptable, n'est-ce pas? L'OL féminin est la meilleure équipe du monde. Elles ne devraient pas jouer leurs matches professionnels dans ce stade. Il y a un juste milieu entre 1.200 et 58.000, probablement autour des 15.000-20.000 places. On a besoin de ce stade qui permettrait aux joueuses de se sentir chez elles. C'est très important."

La milliardaire reconnaît s’atteler à un "petit défi" dans sa recherche d’un endroit pouvant accueillir sur un même lieu le centre d’entraînement et le nouveau stade, dont la capacité n’a pas filtré. Elle explique se baser sur des sondages menés auprès des supporteurs révélant "une demandé refoulée, un grand intérêt" pour les Lyonnaises, ogresses du football féminine avec le record de titres en championnat de France (16) et en Ligue des champions (8).

Article original publié sur RMC Sport