Publicité

OL: confusion autour de l’avenir très incertain d'Anthony Lopes à Lyon

Anthony Lopes (32 ans) pourrait-il faire ses adieux à l’OL, son club de toujours, l’été prochain? Le natif de Givors (à 25km de Lyon), formé au club et ancien habitué des tribunes de Gerland, aura encore un an de contrat (jusqu’en 2025). Mais son avenir interroge depuis le recrutement du Brésilien Lucas Perri (26 ans) lors du dernier mercato hivernal.

L’ancien joueur de Botafogo, club détenu par le président lyonnais John Textor, se contente pour le moment d’un rôle de doublure et de la Coupe de France pour jouer. Mais beaucoup lui prédisent un statut de n°1 la saison prochaine dans la lignée de ses deux apparitions réussies avec Lyon depuis son arrivée (il en fera une 3e ce mardi face à Valenciennes).

Des "rumeurs" alimentées par des "porte-paroles" favorables aux départs des "Lyonnais" de l'effectif

Au point de pousser Lopes vers un départ? La situation est confuse. Elle est le fruit de supputations qui traînent depuis quelques semaines et de "rumeurs" entretenues par certains "porte-paroles" des partisans d'un grand ménage parmi les "Lyonnais" de l'équipe. Dans les faits, rien n’est acté sur le sujet depuis l’arrivée de Perri cet hiver.

Lopes est aussi ciblé par des vagues de critiques sur les réseaux sociaux, notamment sur son manque de réussite sur les penalties ou tirs au but, en comparaison à Perri, qui en a sorti un face à Strasbourg (0-0, 4 t.a.b. 3) en quarts de finale. L’international portugais (14 sélections) a pourtant connu quelques réussites dans l’exercice avec un tir au but arrêté en Coupe de France face à Lille en 2023, qualifiant l’OL, ou un penalty face à Toulouse en décembre dernier en L1.

Interrogé sur la concurrence entre ses deux gardiens dimanche en conférence de presse, Pierre Sage a reconnu des différences de profils, tout en saluant leur bonne entente. "La nature de leur relation est basée sur une communication fluide, ils échangent dans la langue natale de Lucas (le portugais)", a expliqué le technicien.

"Ils coopèrent bien lors des séances, ils ont la volonté de se tirer vers le haut. Concernant Lucas, son style de jeu est un peu différent de celui d’Anthony, mais hier (samedi lors du match nul contre Reims, 1-1) Anthony a démontré qu’il était là et qu’il était également important pour nous, son arrêt en fin de match le prouve. Cela demande à Lucas d’être à la hauteur."

"Lucas a un très bon jeu au pied et il est capable de trouver des distances différentes. Il a aussi beaucoup de taille (1,96m, contre 1,84m pour Lopes) et de la présence dans la surface."

"Nous sommes très contents d’avoir deux bons gardiens qui partagent le temps de jeu et les émotions, et nous attendons d’eux qu’ils soient excellents jusqu’à la fin de la saison." Pour la suite, tout est encore flou.

Article original publié sur RMC Sport